Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 02:42

Ceci, n'est pas une généralité, mais je vais vous raconter une histoire... cette histoire, je l'ai vécu comme témoin donc elle est 100% véridique, pour vous, cela pourra vous sembler être futile, mais le vivre en direct, c'est vraiment impressionnant, voir même choquant.

 

Le Japon est un pays où les magasins ne sont pas ou peu équipés de sécurité d'alarmes anti-vol. La majorité des produits sont à l'air libre et "très faciles" à chaparder. Pourtant, les japonais ne volent pas, ou peu, mais en faîtes si, ils volent de plus en plus...

 

 

Pourquoi ? Bien sûr, voler produit du plaisir, je pense que c'est la première raison qui pousse les japonais à dérober. Après, en seconde raison, il y a l'ennui... beaucoup de japonais, souvent âgés de plus de cinquante ans, s'ennuient royalement, chaparder est pour eux un hobby très distrayant. En troisième lieu, le manque d'argent... vouloir quelques chose tout en étant endetter c'est frustrant, donc il ne reste plus qu'à se servir. Je ne pense pas que ce genre de personnes soient nombreuses mais elles doivent bien exister... et enfin en quatrième raison, il y a cette histoire des personnes âgées aux faibles revenus qui préfèrent se faire choper pour chapardage et finir en prison qu'être à la rue (mais celle là, je ne sais pas du tout si c'est vrai ou pas...).

 

 

Avant de commencer mon histoire, il faut rappeler à nos lecteurs qu'au Japon, il y a des caméras partout, vraiment partout... elles sont surtout là pour dissuader des vols en sachant qu'une très grande majorité d'entres elles n'enregistrent pas. Voir même, ne fonctionnent pas.

A noter que dans les combinis, les supérettes ouvertes 24h/24, 7j/7 les chapardeurs sont vite repérés et identifiés. Le staff les laissant faire leurs petites affaires puis comme dans 90% des cas, vont revenir faire leur larcin, et là l'employé reconnaissant le visage du voleur, appellera la police qui le cueillera assez rapidement après X vols.

 

 

Bon, on y est, vous êtes prêts ? Pendant un jour de travaille en plein été ardent, j'entends le bruit de l'alarme à la porte de sortie. Cette alarme se déclenchant très facilement, je ne prête guère attention, et puis je vois mon "petit chef" tenir par le col un jeune âgé entre 15-20 ans en sueur et le pousse jusqu'à l'arrière salle. Là une vive conversion commence, je n'entends pas ce qu'ils disent, ne comprenant pas au début ce qui'il se passait. Ensuite, le petit chef, se saisi du téléphone et appel sa mère qui est en plein travail... il explique alors que son fils a été pris la main dans le sac...et là elle lui répond qu'elle est trop occupée, qu'elle n'a pas le temps de s'occuper de ça (la vache). De ce fait, mon boss se saisi d'une calculette, il comptabilise le montant de ce qu'il a volé...ce sont des petits jouets Star Wars pour (je crois) une dizaine d'euros.

 

 

Et là, voila ce qu'il va proposer au jeune, il prend donc la calculette, tape le total du montant volé et le multiplie par 30 ! (on va dire que c'était pour un montant de 12 euros, donc, il lui réclame 360 euros) Et voici ce qu'il propose au jeune. Soit il lui donne de suite "360" euros soit il appelle la police. Le jeune pris dans le sac choisi évidemment de payer. Alors, mon chef garde sa carte d'identité, et ses coordonnées puis le laisse partir. Il reviendra quelques minutes plus tard payer... Mon boss termina pour lui faire la morale et il le laissa partir...

 

 

Voilà, donc cette histoire, je suis presque sûr que cette méthode est illégale, et qu'évidemment en France, ça serait impensable ! Mais ce qui est intéressant de voir c'est que le jeune est prêt à payer que d'avoir à faire aux flics et qu'en contre partie le magasin récupère une coquette somme d'argent pour dédommager le temps perdu (ça a bien durée en tout une bonne heure).

A noter pour finir, qu'il est vrai qu'il y avait très fréquemment de petits larcins dans ce magasin car il y a beaucoup de petites choses et plus c'est petit, plus c'est facile, tenant à laisser tomber dans sa poche....et ce pauvre bougre, au final, n'aurait-il pas payé pour tous les petits voleurs qui n'ont pas été pris ?

 

 

En tout cas, pour ma part, JAMAIS, JAMAIS je ne tenterais quoi que ce soit car, je n'ai aucune envie de tester les prisons japonaises même si cela ferait de bons articles pour le blog ! ;)

Partager cet article

Repost 0
Published by Japon Weird - dans Japon culturel-société
commenter cet article

commentaires

yves 13/12/2016 12:09

Waooo, j'aimerais vraiment voir a quoi ressemble sa "carte d'identite", dans un pays ou ca n'existe pas...

Japon Weird 13/12/2016 12:36

Détrompez-vous, il y a énormément de cartes d'identité au Japon, la plus utiliser est le permis de conduire, carte d'étudiant, passeport et on peut créer une carte d'identité à sa mairie (jyuuki kaddo 住民基本台帳カード) mais elle n'est pas obligatoire. N'ayant pas vu la carte présentée, je ne peux donc pas vous dire laquelle il a utilisé.

Jo 17/09/2016 12:41

Anecdote tres interessante et amusante. Ce qui est tres plaisant au Japon, c'est le sentiment de sécurité. Espérons que le phénomène de vol ne se s'accentue pas !

Présentation

  • : Japon Weird
  • Japon Weird
  • : Le Japon, le pays de tous les extrêmes. Venez découvrir la face cachée de ce pays pas aussi propre ni si paradisiaque que l'on veut bien nous faire croire...
  • Contact