Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2008 4 27 /03 /mars /2008 08:45

Dimanche dernier, je suis invité par une amie chinoise à participer à une célébration chrétienne protestante dans un quartier populaire de la ville d'Osaka.

On se donne rendez-vous à la gare et on part tous les deux en direction de notre mystérieuse destination.
Derrière la station, il s'y trouve une église (en plastique-bêton comme 99,99% des églises au Japon), je demande avec un large sourire, si c'est là ?!

Elle me repond que "non-non c'est un peu plus loin derrière".

On arrive alors devant un bâtiment délabré en bêton avec une vulgaire croix posé dessus à l'entrée.
 Au rez-de-chaussee se trouve un garage rempli de babioles et devant l'escalier, qui monte raide, une énorme étagère remplie de plus d'une centaine de paires de chaussures de toutes sortes.
Cela ressemble à un foyer, pas une église ?!!!!

J'entends de la musique "pop"  POPP ???? à l'étage et mon amie me dit que la célébration en japonais a déjaà commencé.
Ah bon ?!

On monte un étage de plus et là on arrive dans un réfectoire remplie de tables basses et d'asiatiques brassant dans tous les sens. Elle me montre un coin de la pièce et me dit que c'est là où elle vie ?!
Aïe, la vie n'est pas facile pour tout le monde...

Il y avait énormement de chinois et de coréens, les japonais etant en train de participer à la celebration au-dessous.

Les membres du foyer étaient en train de preparer le repas en y mettant les mains dans la casserole, miam miam de la cuisine sino-coréenne... super ...
Ca sentait bon, comme dans toute la piece : les pieds...

Ahhh l'Asie et ses odeurs...

On attendit que la cérémonie japonaise se termine, mais comme elle ne s'arrêtait pas, et que la nourriture refroidissait, l'un des  managers? fit le bénédicité en chinois, mon amie me traduisant tout en japonais et
le repas commença (me rappelant mes années d'écolier, mais en plus crade)  fut bref pour ma part, ne pouvant avaler trop d'aliments épissés...
J'apprends que la cérémonie pour les japonais a commencé à 11h et devait se finir à 12h30, que la notre commencera à 13h30 (oulala tout en chinois ou en coreen, je ne vais rien y comprendre ?!)
Deux amis de Nan (mon amie chinoise) arrivèrent. Ils sont tous les deux comédiens, comme elle, d'une école de comique célèbre dans tout le Japon, la "Yoshimoto comedian's school". Nos deux jeunes, fraîchement diplomés se font appeler "chikara" (le fort), un habitué, venant chaque semaine, et "Taiho" (le soleil), un autre jeune tout nouveau comme moi, je ne vais pas m'ennuyer....
On nous présenta la femme du pasteur, qui ne parlait presque pas japonais mais qui avait l'air fort sympathique au demeurant.
Au secour...

13h30 arrive, on se dirige vers la "salle" de la célébration au premier étage.

On peut bien parler de "salle" et non pas d'Eglise, car pour tout "design", il y avait au sol, une sorte de moquette en aluminium, des murs crades sans fenêtre, des écrans-tv partout et  comme autel, juste une table de quelques centimètres de diametres légèrement orné de bibelots religieux, entourée à droite, d'un box en bois où se trouvaient les enfants de coeur (des paroissiens), qui étaient vêtus d'une toge blanche aux rivets roses (gay pride?). Toujours à côté de l'autel, il y avait àgauche, une batterie électrique  yamaha avec un synthétiseur et à droite, 1 guitrariste, 1 bassiste et un piano classique.
Au pieds, à genou, il y avait un homme qui s'occupait de la régie et surfez sur son PC pour afficher les sous-titres des chants en japonais / chinois / coréen, le tout filmé par une petite caméra et peut-être même retransmis en direct sur internet ?!

Je tiens encore à revenir sur les odeurs... Oui, c'est bien d'enlever ses chaussures mais après, il y a les odeurs, damn que ça puait !!

Il ne faut pas etre claustrophobe, la salle était bondée, juste 1 entrée et comme dit plus haut, pas de fenêtre, un incendie et on fini tous grillés.
On était tassé les uns sur les autres et comme on été dans les premiers, on n'a pu s'asseoir sur des bancs en bois (avec beaucoup d'imagination, ça ressemblerait  vaguement à ceux dans les églises), mais la grosse majorité des gens étaient assis à même le sol, sur des coussins. Ce qui m'a de suite frappé, c'était la jeunesse des participants, presque tous entre 20 et 40 ans avec une grande majorité de filles (bon plan drague ?).

Après que tout le monde soit à peu prêt installé, trois maîtres de cérémonies prirent le micro et chantèrent.
Alors... les chants étaient chantés en 3 langues : chinois-coréens-japonais, imaginez le brouhaha.... c'était  l'enfer !!

Mais c'est sûr que comparé à nos cantiques catholiques, ca avait de la pêche, un peu trop même... !! Tout le Monde chantait la main droite en l'air; avec plein d'amour dans les yeux !! C'était atroce... Mais bien chanté la chanson pouvait être pas mal. Ozana Ozana...
Faut vraiment que je vous trouve un extrait.

Après une brêve pause (ouff mes oreilles), le révérend coréen, au joli brushing et aux cheveux grisonnants fit son entrée.

On me fit signe de mettre une oreillette ?! Eh oui, branchée à un emetteur, on avait la traduction en japonais (ou en chinois), les doubleurs travaillant en direct, deux étages plus haut.

Il commença a prêcher, et quand il parlait de nombreuses filles pleuraient. Mais ça se voyait à des années lumières que c'était du pipot (quel intérêt de faire semblant d'ailleurs ?, je n'ai pas compris...), même le prêtre se mit à pleurer... Quel comédien !! Et ses larmes se sêchaient incroyablement vite entre deux phrases.

Un groupe d'une petite vingtaine chinois se fit un chemin tant bien que mal pour se mettre devant l'autel et lirent chacun à leur tour un texte sur la vie de Jésus (prononcer Yes en japonais, le premier qui me trouve une explication de cette transformation entre l'anglais jesus et Yes, gagnera toute mon estime).
Et après c'est repartie avec les chants, guitare en main. (à noter que la batteur était très mignone).

Durant la cérémonie et les sermons sans fin, un phénomène étrange se produisa, les filles commençèrent à se tripoter entres-elles ?! Oui, vous ne rêvez pas, en plein office religieux !!
Non, elles ne se tripotaient pas les parties mais se massaient  généreusement les épaules, les mains etc. , plus ou moins discrètement... (mais, moi, je n'y ai pas eu droit... TT).

Vers la fin au moment des embrassades, mais si, vous savez, même chez nous on a droit à la fin de la messe à se faire la bise de l'amitié/reconnaissance/fraternité/pardon etc., eh ben là c'était le bon vieux "hug" à l'américaine. On se precipita vers moi mais hélas, évidemment la jolie coréenne qui tres pieuse, pleurait durant les sermons, fit un geste de dégoût  losque je fis le premier pas pour la prendre dans mes bras. (sniff)

A la fin du sermon, la colecte de fonds (la quête quoi) commença, un panier velour circula et les croyants y mettèrent leurs obolles dans une enveloppe !!! Et oui, vous ne rêvez pas, comme veut la tradition au Japon, on ne transmet pas d'argent de main en main, mais par enveloppe... Mais qui dit enveloppe, dit billets !!!
Je soupsonne même que ses enveloppes soient nominatives, mais je n'ai pu hélas bien voir...
Bien évidemment, je n'ai absolument rien donné.

Mon sang fit un tour quand le pasteur prit le papier que l'on m'avait remis et  demandé de complêter au début pour me présenter. Pourquoi je balisais ?! Car j'avais fait exprêt d'écrire très mal mon numéro de téléphonne et mon adresse... J'avais eu peur qu'il le signale. Mais non, il annonça au publique que deux nouveaux "paroissiens" les avaient rejoins et nous fumes accueillis sous les applaudissements... C'est bien rôdé comme système.

La cérémonie dura plus d'une heure et demie mais le temps ne me paru pas si long que ça.
J'ai pu manger gratos et découvrir cet univers religieux qui me changea des temples shintoïstes et bouddhiques.
Ce ne fut pas désagréable, même si ils peuvent toujours attendre pour me voir revenir...

Deux choses m'ont particulièrement frappés, durant la lecture de la bible, à certains moment les gens se sont mis à reciter un texte très vite en baissant la tête, un peu comme le "notre père", mais pas de signe de croix, rien... je me demande bien ce que c'était.
La deuxième, c'est que ben, personne n'a prié durant toute la cérémonie ?!
Quand vous rentrez dans un lieu religieux, qu'il soit Catholique, Bouddhique, Juif etc. vous sentez l'athmosphère de recueil, de prière, qu'il y a quelque chose de mystique dans ces lieux...
Ben là, rien.

A noter que mon amie étudie pour devenir pasteur et de formation, elle est comédienne.
Elle est vraiment faîte pour ce métier.

Le site de la communauté :
http://www.osakachurch.com/chinese

Le site de l'église :
http://www.omygreat.com

church_01.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Japon Weird - dans Japon culturel-société
commenter cet article

commentaires

Moa 27/03/2008 11:44

Hello ;-)

Intéressant ce récit, une suite?

Après avoir parcouru ton blog, c'est avec plaisir que je valide ton inscription dans la communauté " vos blogs, en parler ".
Bienvenue!
Dès réception du mel d'OB la confirmant, tu pourras donc poster dans celle-ci.
Dans l'attente de te lire rapidement, bien à toi.
@ bientôt...

Moä.

Présentation

  • : Japon Weird
  • Japon Weird
  • : Le Japon, le pays de tous les extrêmes. Venez découvrir la face cachée de ce pays pas aussi propre ni si paradisiaque que l'on veut bien nous faire croire...
  • Contact