Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2008 6 29 /03 /mars /2008 11:23

Otakus, otakus, tout le monde en français voit à peu prêt ce que c’est, et l’image de  l’archétype de l’otak français arrive très vite  dans la tête : Un peu (trop) gras, sale, à lunettes et ne parlant que de mangas ou de japanimation  à longueur de journée avec ses yeux palpitants de passion…

Enfin, je ne vais pas vous parler des français, qui selon moi, même le plus hardcore des otaks ne peut-être qu’une personne sympathique en comparaison du nippon.

 

Oui, oui parlons du japonais otaku, cette race horrible, il change peu physiquement de l’image que l’on se fait de son homologue, à un détail  prêt : il n’a pas d’âme.

 

En effet, éternel zombi blasé de la vie, il rampe en traînant les pieds dans les quartiers « électriques » des grandes villes, souvent sans but, serrant dans ses mains un éternel sac en plastique comportant la denrée acheté du jour. Vous vous en aurez dout é, c’est bien sur un goods de sa série préférée.

Car pour ce qui est du manga et du DVD à part pour ceux de cul, ils peuvent se les procurer directement par internet ou pour les plus courageux au magasin vidéo du coin.

 

Cette larve malade est carrément insociable, si vous prenez un otak français, des qu’il rencontre un congénère, il s’excite de plus belle et ne le lâche plus, l’invite chez lui, lui montre sa collec, ce qu’il a son sur PC  etc. (j’en fais partie) mais pas le japonais, non, lui ne veut surtout pas qu’on le dérange, il est dans son petit monde et tout contact avec une tiers personne est un calvaire, il fait un effort surhumain pour faire comme si il n’était pas là, comme si il ne le regardait pas, de toute façon, lui-même est ailleurs... Ou si c’est inévitable, par exemple, en face d’ un vendeur (faut bien passer par la caisse), il ne dira que le juste minimum de mots pour qu’il soit compréhensible et repartira sans évidemment « un merci » (de toute façon, les japonais ne connaissent pas réellement ce mot). Ce qui me dérange le plus, ce n’est pas leur état fantomatique, c’est leur vision de la sexualité. Ne pouvant ?!  S’exciter que sur des dessins de fillettes au corps de 7 à 11 ans habillées  comme des adultes ou avec des costumes impossibles, au secours ! Vous me direz : « mais non les filles de manga ont des seins énormes… » Oui oui, il y en a toujours 2-3 filles dedans qui en a, pour contrebalancer les autres en très fortes majorités !

Bref, à gerber. Le pire c’est la censure !! Censurer un dessin, c’est complètement stupide, et n’a qu’un seul but : SUBLIMER LE CORPS DES FEMMES. On ne voit rien, et l’homme (ou la fille) s’imagine un tas de truc, c’est effroyable. Et après faut pas s’étonner que le premier crime au Japon, c’est le viole !

 

Parlons cosplay maintenant, cete activité qui consiste à s’amuser en se costumant, cette invention purement japonaise est partie, pas de l’otakisme, non non mais du X, les filles devant porter de plus en plus de tenues bizarres pour exciter son partenaire… bref, passons.

Pour ce qui est du cosplay de japanimation, j’en gardais un très bon souvenir en France. Ahh le cartoonist de Toulon avec sa bonne ambiance, ces costumes rigolo et parfois très astucieux. Bref de grands moments de détentes. Au Japon, rien à voir, les cosplayers achètent généralement leurs costumes tout fait en magasin en y ajoutant quelques accessoires personnels et s’y croient vraiment. Ils font la gueule tout le temps, pas moyen de déconner du tout, leurs personnages c’est sérieux ! ! Bien sûr, il y a des exceptions, mais ils sont vite cachés par ceux ne pensant qu’à valoriser  leurs corps et à montrer leurs plastiques… Je ne fréquente plus le milieu français depuis 2001, mais j’espère au grand Dieu, que l’esprit est toujours là et que ce n’est pas comparable avec ces  «pêtes-secs ».

 

Faut dire aussi que de nombreuses filles attendent et espèrent être contactées par un photographe professionnel et être engagé pour des séances photos gracement payés... ce n'est plus un hobby mais un business...

 

Pour l’univers des jeux vidéos, ce n’est pas du tout ce que l’on pourrait penser, ils ne se battent pas pour acheter les dernières nouveautés mais n’hésitent pas à acheter à des prix de fou, des jeux de plus de 10 ans d’âge !

Avec bien sûr comme genre favori le rpg.

De nombreuses filles otakus mettent leurs études en paranthèse pour devenir #maid# dans les fameux maid café, où l’otaku est ravi d’y trouver du calme agrémenté de quelques « events » organisées par ses serveuses qui se mettent à genoux pour te servir et t’appellent "maître".


Pour nous étranger, c’est rigolo mais quand on regarde le système en profondeur on peut sentir que le malaise de ses jeunes filles sans expressions et leurs clients baveux ne rêvant que de les toucher.

Pauvres gens.

Amis otakus français ne changeaient ont vous aime comme vous-êtes. Surtout ne copiez pas ces tarés.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Japon Weird - dans Japon culturel-société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Japon Weird
  • Japon Weird
  • : Le Japon, le pays de tous les extrêmes. Venez découvrir la face cachée de ce pays pas aussi propre ni si paradisiaque que l'on veut bien nous faire croire...
  • Contact