Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2008 6 31 /05 /mai /2008 22:11

Le Japon aime le sexe, ça on sait, mais ce qu’aime avant tout le gouvernement c’est que les jeunes se reproduisent, il y a trop de vieux et le pays pour ne pas faire appel à la main d’œuvre étrangère, tant redouté, pour lutter contre cette effroyable solution, des mesures drastiques ont été prises.

 

D’abord une campagne marketing pour dire « être mère c’est super cool », on vous bassine alors à longueur de temps à la télé avec  les stars filmées quand elles étaient enceintes, on nous passe aussi des documentaires sur le bonheur d’avoir une famille, des doramas encore plus fleur bleue que jamais, bref, tous les supports y passent.

Je ne sais si ça a vraiment augmenté la démographie grâce à ces efforts mais en tout cas, je ne crois pas que les mentalités changeront en si peu de temps.

 

Au milieu des années 90, venu des Etats-Unis, le viagra arriva étrangement très rapidement dans les étagères des pharmacies. Chose étonnante car pendant des décennies, le Japon a interdit la commercialisation légale de la pilule de contraception, jugée instable pour le métabolisme nippon. Mais avec l’arrivée de la pilule miracle tant appréciée qui vous fait dresser votre engin si peu réactif, ils n’avaient plus d’excuse et donc étonnamment, le viagra libéra la pilule qui fut enfin commercialisée.

Mais les femmes n’ont pas été comme les hommes qui se sont jetés sur leur viagra chéri, elles n’ont pas été emballée par la leur. Elles ont avant tout peur de leurs réputations (c’est pas réservée aux putes ?), des maladies que pourraient amener cette chose, ca empêcherai peut-être même de n’avoir jamais d’enfant ??? Et là, pas de campagne télévisuelle pour valoriser le produit, « queuchi ». Certes elle est maintenant autorisée mais ce n’est pas pour cela que vous la trouverai en pharmacie !!! Non, pour l’avoir vous êtes obligées de vous rendre en clinique spécialisée pour les femmes, prendre rendez-vous avec le gynécologue (un peu comme en France, à la demande de votre première plaquette), discuter avec lui et il vous donnera une pilule en test pendant un mois, et vous devrez ensuite le voir pendant plusieurs mois de suite pour qu’il suive les effets du produit sur votre corps et vous écoute…

Non, il ne vous donnera pas une ordonnance, il vous la vendra lui-même, prélevée dans ses stocks à la clinique pour aux alentours de 30 euros, plus le prix de la consultation. En sachant bien sûr que c’est nullement remboursé. Vous avez intérêt à apprécier votre pilule et la rentabiliser au maximum [raclement de gorge].

 

Pour les préservatifs, c’est un peu la même chose, on en trouve facilement, certes mais au lieu de jouer l’image de la sécurité, de l’hygiène, ou même de la prévention, les commerciaux du « condom » mises sur une image « fun et branchée » en vous proposant des capotes au goût cerise, fluorescentes, avec des vrilles etc. Très peu de prévention contre les MST, même si depuis le milieu des années 2000, on commence à avoir une prise de conscience des dangers de AIDS (sida), il reste encore énormément de chemin à parcourir.

Il existe comme en France des centres de dépistages des maladies sexuellement transmissibles, gratuits dans toutes les villes mais, ne délivrant pas de papier indiquant que vous êtes « clean », n’importe qui peut mentir à ce sujet.

Contrairement à la pilule, le préservatif est vraiment rentré dans la culture japonaise depuis des décennies. Mais ce n’est que depuis très récemment que dans les films pornographiques ils ont fait leur apparition, mais pas toujours.

 

Faut pas se leurrer, les japonaises qui prennent la pilule sont très généralement celles qui ont vécu à l’étranger, qui ont un petit ami gaijin, ou encore celles qui sortent la nuit…

Le gouvernement japonais n’a pas trop de soucie à ce faire de ce point de vu là, il y aura toujours de nombreuses adolescentes de 14-18 ans enceintes car non-éduquées sexuellement…

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Japon Weird - dans Nippon Sexe
commenter cet article

commentaires

Charles HG 02/06/2008 06:24

C'est très compréhensible de ne pas généraliser l'utilisation de la pillule ou de vendre les préservatifs à des prix exhorbitants sans en faire aucune pub dans un pays ou le taux de natalité est dangereusement bas.
Je ne suis même pas sûr qu'augmenter les aides sociales pour le premier gamin (qui varient selon les départements et les arrondissements, genre de rien à pas grand chose) parce que de toute facon il n'y a pratiquement pas de crèches. Il faudrait aussi favoriser les rencontres de couples au moins dans les entreprises car comme me disait une amie japonaise de 30 ans et célibataire qui bosse 60 heures par semaine, c'est que justement le nombre de japonaises de plus de 30 ans célibataires et sans enfants est en cruelle augmentation.

Willy 01/06/2008 11:56

Salut Vieux,

en lisant ton post, on a l'impression que les gamins sont le fait "d'accidents". C'est quand même pas pour tous le monde cet état de fait.

La vrai politique nataliste(?) serait d'augmenter les aides sociales pour le premier gamin

Présentation

  • : Japon Weird
  • Japon Weird
  • : Le Japon, le pays de tous les extrêmes. Venez découvrir la face cachée de ce pays pas aussi propre ni si paradisiaque que l'on veut bien nous faire croire...
  • Contact