Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2008 1 02 /06 /juin /2008 22:35

L’entreprise japonaise est très structurée, c’est une grande famille. Je n’ai pas eu la chance de travailler dans une grosse société ou une multinationale mais j’ai eu un autre accès au monde du travail nippon, par la petite porte, laissez moi vous raconter comment ça marche.

Peu importe le type d’entreprise où vous entrez, les codes restent universelles : le boss reste le boss est la sous-merde reste la sous-merde.

 

Dans les PME, le petit nouveau est cette sous-merde, il a des corvées propres qui lui seront assignées dès le premier jour et qu’il devra faire chaque jour. Il continuera ce travail, pas indiqué dans son contrat, jusqu'à ce qu’il craque ou qu’un nouveau le remplace. Selon la taille des entreprises, le nouveau devra subir « le sale boulot » souvent de nombreux mois, voir pire des années si le patron ne se décide pas à recruter…

Alors priez, pour qu’un autre « puceau » signe pour rejoindre la compagnie rapidement. Par contre, si vous êtes embauché avec un autre en même temps, vous serez toujours en binôme ou vous alternerez et, si vous arrivez avec une promotion dans une plus ou moins grosse boîte, tout le monde sera au même niveau social. Ce n’est pas une question de hiérarchie, d’âge ou même de diplômes, non c’est  un système basé uniquement sur l’ancienneté au sein de la compagnie.

Le (ou les) nouveau(x) sera(ont) le(s) petit(s) (kohai) et tous les autres seront vos tuteurs (senpai), certains s’appelleront toujours par ce titre même après avoir passées 30 années sous le même toit…

Le kohai respecte le senpai qui lui montrera comment fonctionne l’entreprise et l’accompagnera durant toute sa vie professionnelle (ca c’est bien), c'est plus qu'une coutume, c'est  pour lui, un vrai devoir.

 

Alors que doit faire un kohai, tout fraîchement arrivé dans l’entreprise ?!

Il a surtout un rôle d’homme à tout faire (ou femme, huun Amélie N.), un peu comme un Tony Danza, le punsh et les poils en moins. En effet, les patrons des petites entreprises, n’aiment pas investir dans une femme de ménage ou quémander les services d’une société de nettoyage, non,  alors c’est Popol qui doit passer l’aspirateur  et le balai tous les matins, dépoussiérer comme il peut les lieux, faire la vaisselle, nettoyer les toilettes (si si) et préparer le café tous les matins. C’est lui aussi qui doit veiller qu’il y ait toujours des savates à l’entrée pour les visiteurs, bondir dès que l’on sonne à la porte pour recevoir le colis ou accueillir un éventuel invité-client, et surtout amener le café à chaque personne nouvellement entrée dans les locaux accompagné des courbettes comme il se le doit.

Oui, il y a beaucoup à faire, heureusement, on ne reçoit pas d’humiliation ni de sarcasme de la part de ses collègues car tout le monde est passé par là, ils compatissent souvent et parfois même (c’est très rare) t’aident.

 

Mais dès que le flambeau est passé vous pouvez souffler un bon coup, vous devenez enfin un salarié moyen qui fera normalement c’est 12-13 heures de boulot par jour, mais sans cette fois les corvées en plus. A qui le tour ?

 

wc.jpg

* Les toilettes à la japonaise on l'avantage d'être facile à laver. Allez hop, tout au jet d'eau et on n'en parle plus !

Partager cet article

Repost 0
Published by Japon Weird - dans Education-emploi
commenter cet article

commentaires

Willy 03/06/2008 19:40

Et oui...

sinon, tu l'as prise où cette photo de WC tous neufs (^^)?

Présentation

  • : Japon Weird
  • Japon Weird
  • : Le Japon, le pays de tous les extrêmes. Venez découvrir la face cachée de ce pays pas aussi propre ni si paradisiaque que l'on veut bien nous faire croire...
  • Contact