Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2008 7 08 /06 /juin /2008 15:37

En France, le principe de base en vente, c’est de proposer un produit à un prix à peu prêt envisageable par rapport à son prix d’achat ou à son prix de référence pour ensuite le diminuer au fil du temps s’il reste du stock ou s’il est invendu…

Dans le milieu de la japanimation au Japon, ce n’est pas du tout ça. Plus un produit est vieux plus il prend de la valeur. On ne parle pas d’un bon vin, ou d’une œuvre d’art non non, mais bien de jouets très souvent en plastique et de plus ou moins de bonnes factures. Peu importe, s’il a plus d’un mois, il devient déjà collector. S’il sera réédité, peu importe, ca sera toujours la version la plus ancienne qui vaudra le plus de cacahouètes.


Alors comme vous vous en douter pour avoir son « goodies » à bon prix, il faut être présent au jour de sa sortie nationale et bien sûr venir plus ou moins en avance avant l’ouverture des centres commerciaux pour avoir peut-être la chance d’en récupérer un.

Car la règle est universelle : une nouveauté par client, par jour.  

Il ne faut alors pas compter dessus pour en faire du business à l’étranger… Ou alors avoir un plan de secours ou des fournisseurs.

Bref, malgré ce que l’on peut penser ce n’est pas dans les petites échoppes pour otakus où l’on peut y faire les meilleures affaires, non, mais chez les grands distributeurs de jouets comme Yodobashi Camera, Toys'r'us,  Joshin, Labi 1 etc. Généralement dans les petits magasins, ils récupèrent des lots et les vendent dès le premier jour plus chers que la moyenne et flambent les prix dès qu’ils savent qu’il n’y a plus de stock dans les grandes surfaces. Chose intéressante à noter, comme ces magasins se trouvent souvent dans le même quartier, il est rigolo de constater que deux magasins côtes à côtes peuvent proposer le même produit à des prix opposés, pouvant atteindre parfois le double du prix que celui de son voisin.

C’est pour cela qu’il est très important de se munir d’un papier et d’un stylo et de noter les prix indiqués dans chaque magasin. Et ca prend énormément de temps si on veut y faire de bonnes affaires.

Il est très facile de se faire pigeonner et de s’apercevoir que le magasin 20 mètres plus loin propose la figurine de votre rêve, deux fois moins cher que le prix que vous venez de payer cinq minutes avant…

Toujours dans ces même magasins poussiéreux, vous pouvez y trouver des jouer datant de plus de 50 ans, comme datant d’hier, les prix y sont souvent chaotiques.

Même les vielles figurines sont encore dans leurs emballages et peuvent atteindre parfois les 100 euros.

Ce qui nous change de chez nous aussi, c’est le marché de l’occasion où une référence est déclinée en trois version avec donc, trois prix différents : le jouet d’occasion non ouvert , le jouet d’occasion non ouvert mais ayant l’emballage un peu abimé et le jouet d’occasion ouvert. Evidemment les prix diminuent si l’Etat de la boîte ou de l’objet a plus ou moins vécu. Mais ce qui est bien, c’est qu’à chaque fois, l’état du produit est indiqué sur la boîte, je trouve ca plutôt honnête.

Toujours concernant les détaillants, comme par magie, chez certains d’entre eux on y trouve 2-3 jours avant la sortie d’une figurine attendue, la petite « star » en vitrine, avec bien sûr, un prix gonflé par rapport à ceux proposés en grandes surfaces. C’est illégal, mais ils le font quand même à la vue de tous. Ben voyons. Evidemment, même durant la sortie nationale, ils laissent le prix indiqué au début car ils savent pertinemment qu’il y a toujours plus de demandeurs que de produits proposés donc, si les personnes veulent se produit le même jour, ils devront passer par eux ou par internet.


* Pour résumer :

Un prix conseillé et une date de sortie sont annoncés par le fabricant de figurine. 2-3 jours avant certains détaillants proposent l’objet à un prix gonflé ces figurines en avant-premières. Le jour J, chaque grand distributeur vend exprès une infime quantité de ce jouet à un prix généralement en dessous de celui conseiller (varie selon les enseignes). Il n’y en a forcément pas assez pour tout le monde alors les retardataires se ruent vers les détaillants avec leurs prix gonflés, achètent sur internet ou encore attendent une éventuelle nouvelle réédition/arrivage dans un futur plus ou moins lointain.

Quelques semaines après cette figurine passe collector et n’est disponible que chez les détaillants à des prix farfelus ou est proposée en occaze.

Ce n’est pas pour rien que l’on voit de longues queues devant les magasins lors de la sortie d’un nouveau jouet, jeu vidéo ou console car c’est le meilleur moyen d’en avoir un à bas prix.


Je hais ce système.


* Le magasin spécialisé Gundam à Osaka, il appartient à la grande chaîne de distribution Joshin mais propose des produits à prix "détaillant".

Partager cet article

Repost 0
Published by futomaru - dans Hobby Japan
commenter cet article

commentaires

Willy 09/06/2008 20:03

"Ce qui nous change de chez nous aussi, c’est le marché de l’occasion où une référence est déclinée en trois version avec donc, trois prix différents : le jouet d’occasion non ouvert , le jouet d’occasion non ouvert mais ayant l’emballage un peu abimé et le jouet d’occasion ouvert. Evidemment les prix diminuent si l’Etat de la boîte ou de l’objet a plus ou moins vécu. Mais ce qui est bien, c’est qu’à chaque fois, l’état du produit est indiqué sur la boîte, je trouve ca plutôt honnête."

héhéhé, pas tellement non. Désolé de te contredire, mais dans ce "milieu", en France, c'est pareil. J'ai un ollègue qui garde (gardait -je n'ai pas de nouvelles de lui-) ses figurines starwar sous blister, pour les revendre plus chères à l'occaz (^^). Après... a-t-il réussi, ou pas? Ca, c'est une autre histoire

Présentation

  • : Japon Weird
  • Japon Weird
  • : Le Japon, le pays de tous les extrêmes. Venez découvrir la face cachée de ce pays pas aussi propre ni si paradisiaque que l'on veut bien nous faire croire...
  • Contact