Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2009 2 17 /03 /mars /2009 21:07
Habitant à Osaka et ne voulant pas devenir professeur d'anglais (car il y a toujours du boulot pour les professeurs de français) et que mon planning de cours de français avait de trop nombreuses cases libres, il fallait bien essayer de les remplir.
Alors, il faut trouver un baito, un petit boulot, pour pouvoir à la fin du mois avoir un revenu décent.

Après moult recherches sur internet et sur les journaux de petites-annonces pour gaijin, j'obtiens finalement un entretien pour devenir un HEP BOY, au ultra méga branché centre commercial jeunez d'Osaka, YOUPI !


* Qu'est ce que le HEP FIVE ?

C'est le centre commercial le plus branché d'Osaka crée en 1998, le HEP FIVE (HANKYU ENTERTAINMENT PARK) propose sur huit étages, plus de 170 magasins avec de produits fashions et djeunez.
Tout de rouge, elle est surplombée par une grande roue et à l'intérieur s'y trouve une grosse baleine massive rouge au ventre blanc accompagnée de son petit qui est tout aussi mignon et rouge.
Il comprend aussi deux étages réservées au mini parc d'attraction SEGA : JOYPOLIS.
Situé pas trop loin de la gare principale d'Osaka à Umeda, c'est le paradis des 15 - 25 ans.


* La fameuse baleine rouge

* Qu'est ce que les HEP BOY ?

Pour faire super « in », le centre commercial utilise comme hôtesse de jeunes hommes multiraciales au physique de rêve et au sourire hollywoodien. Faut faire rêver les jeunes clientes japonaises... Ben et Thon puissance dix.

Bref, ces hommes doivent representer la perfection, En très forte majorité d'origine étrangères, ces gosses beaux parlent en grande majorité parfaitement japonais. Leur mission est principalement d'accueillir les clients aux entrées en leur disant bonjour et en les remerciants, ainsi qu'éguiller les visiteurs, et d'égailler les badauds par leurs sourires.
Alors, passer un entretien, le réussir et avoir une journée d'essai, pour un mec qui faisait plus de 120 kilos, c'est du bonheur.


* HEP BOY japonais en tenue d'été

J'ai été reçu par une responsable japonaise d'une cinquantaine d'années qui testa d'abord mon japonais, voulant avant tout que j'arrive à lire le plan des étages et pouvoir répondre aux éventuels questions des vlients.
Cette brave dame avait son bureau (une simple table) dans le vestiaire, elle ne pensait pas une seconde à déranger et les men devaient se changeaient devant elle...
Après mon interview je rentrais satisfait de mon entretien et j'attendis la réponse au téléphone.

Quelques jours après, je fus appelé pour un après-midi test (non rémunéré).

Le premier problème fut l'uniforme, oui, j'ai eu beaucoup de mal à entrer dans cet uniforme pour faméliques. Mais je pus quand même y rentrer dedans tant bien que mal dans la plus grande taille (du XXL FLUET) qu'ils possédaient. J'avais pour seul accessoire une radio avec micro mais il n'était pas branché (pareil pour les autres ?).
Ainsi équipé, c'est partie pour ma première sortie en HEP BOY.

Tout d'abord, il fallait que je marche comme un HEP BOY, car ces bêtes là, ne marchent pas comme les autres... Fesses serrées, pas de renard et sourire hollywoodien en sont ses bases. C'est facile à écrire mais à réaliser quelle horreur !
C'est tout sauf naturel !! Pour moi certes, mais pour mes collègues, ils maîtrisaient ces trois points avec perfection.
N'empêche, chapeau bas les pros.

Suivant les directives de la dame, j'essayais de prendre contact visuellement avec les clientes qui souvent me donnaient un sourire charmant et parfois même quelques rougeurs, car les HEP FIVE ont la côte !
Mais voilà, alors que je ne suis pas du tout timide habituellement, j'étais tétanisé aux portes du magasin. Dire, tout simplement bonjour dans ces conditions, ma voix ne s'élevait pas ou trop peu.

J'ai très vite compris que je n'avais pas ma place parmi eux, ça sonnait tout simplement trop faux, voir trop Disney avec son Monde trop parfait. Mais aujourd'hui encore, je ne comprends pas comment j'ai pu rester presque muet devant les japonais en HEP BOY alors que j'arrive à me balader en uniforme de confédéré en ville ?!
Bref, ma patronne a compris que ce n'était pas pour moi et me proposa de revenir quand je bafouillerai moins et surtout quand j'aurais perdu quelques kilos.
Malheureusement pour elle et pour moi, je n'ai pas cessé d'en prendre depuis ce baito qui n'en devint jamais un. Mais de bons souvenirs qu'en même !

Car, j'ai failli être l'un des représentants des sex symbol d'Osaka !!!

* Sega c'est plus fort que toi

NB : Pour info, j'ai appris qu'à l'heure actuelle il n'y avait plus d'HEP BOY au HEP FIVE mais de jolies hôtesses nippones, la sauce beau gosse n'aura finalement pas pris.

Partager cet article

Repost 0
Published by Japon Weird - dans Blabla
commenter cet article

commentaires

Thomas 01/04/2009 15:25

Juste une question comme est il possible de gagner autant de poid au Japon ?
120 kilos cest quand meme enorme tu faisais comment pour thabiller

Japon Weird 01/04/2009 18:14


Je ne faisais déjà plus 120 kilos au Japon, c'était durant mon adolescence.


Willy 29/03/2009 14:19

Salut bien,

suite au N.B de ton post, je pense qu'ils ont changé leur politique d'appatement (?) (appatage?), du client. Il se tourne vers les hommes maintenant (^^).
Avec les temps qui courent, ils faut appater le plus de monde possible

Ketsuko 20/03/2009 14:17

Désolée du hors-sujet, mais j'aime beaucoup le nouveau design du site !

Japon Weird 20/03/2009 17:44


Merci, mais il faut que je trouve un moyen de remettre les italliques...


Présentation

  • : Japon Weird
  • Japon Weird
  • : Le Japon, le pays de tous les extrêmes. Venez découvrir la face cachée de ce pays pas aussi propre ni si paradisiaque que l'on veut bien nous faire croire...
  • Contact