Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 21:28

Ahh le Japon est ses vidéos cochonnes !!

Que de plaisir visuels, que de codes à respecter, que d'amateurisme, que de jouets sexuels déjantés...

 

Bref, au Japon, vous pourrez faire briller vos yeux devant les supports papier ou vidéo du sexe japonais.

Peu d'image d'étrangères vous seront proposées même si c'est de plus en plus répandu...

Les japonais aiment leurs femmes et ils ont bien raison.

 

Aujourd'hui, je ne reviendrais pas sur tel ou tel perversion nippone mais sur un beau paradoxe à la nippone.

 

Depuis des siècles et des siècles des estampes pornographiques se sont échangées / vendues sous le manteau. Ces "shunga" (image du printemps) ont la particularité d'être très détaillées et de montrer les parties génitales de façon démesurées. Vu la culture très libertine japonaise, ces dessins graveleux sont des plus logiques et ne devrait choquer aucun adulte connaissant un peu la culture japonaise.

 

* Une shunga bien soft pour exemple.


* Mais alors, mais alors, pourquoi des mosaïques dans les films pornographiques japonais ou autre image pour adulte recouvrant plus ou moins biens les parties génitales ?!

 

Même si de nos jours, les mosaïques sont là plus pour respecter la loi que de réellement cacher les parties sexuelles, elles sont toujours bien là et sont tenaces.

Tout commença avec la décision de l'Empereur à la fin du XIXème siècle d'ouvrir son pays au Monde et par la même occasion de donner une belle image de son pays aux occidentaux.  Alors on commenca à cacher les trucs un peu trop choquant pour les étrangers... Ensuite vint la fin de la deuxième guerre et la restructuration des lois fondamentales nippones de 1907, et donc en 1947, il fut décidé qu'il fallait cacher les minous ou autre bigorneau et même effacer le moindre poile intime.

 

Bien sûr, les G.I amenaient leurs magasines de pin-up qui commença à titiller les mâles japonais. Très fustrés de ne plus pouvoir aussi facilement aux hôtels de passe, maintenant illégal, on commence à s'échanger comme dans l'ancien temps, des images mais cette fois réelles, sous le manteau.

 

Enfin arriva les années 70 avec le boom mondial des films érotiques-pornographiques. Le Japon, aussi senti qu'il y avait moyen de se faire beaucoup sous avec ce nouveau marché.

Comme la loi cassait un peu l'élan des premières productions, les producteurs essayèrent plusieurs méthodes pour rester légale. Au début on cachait comme on pouvait les parties non montrables (ils firent preuve d'ailleur, d'énormément d'ingéniosité) et avec les années 80 et la démocratisation de l'informatique, les mosaïques firent leur apparition. Au début, ces caches-sexe pixelisés recouvraient et troublaient énormément les zones, voir débordant sur une bonne partie du corps des partenaires sexuels, de nos jours avec un peu d'imagination on voit tout.

 

Ne correspondant pas du tout avec le caractère japonais, les japonais se sont très vite lassés de ces images frustrantes où l'on en montre beaucoup mais pas assez.

Et c'est là qu'entre en compte les yakusas, qui utilisèrent la bonne vieille méthode de vente sous le manteau ou autre magasin avec une réserve cachée directement fourni par la mafia locale de vidéos non censurées !

 

Avec l'interdiction de la prostitution à la fin de la guerre, les yakusas ont misé gros sur ce marché et sentant que le marché vidéo pouvait leur rapporter encore plus, ils ont lancé cette carte afin de créer un commerce parallèle.

 

De nos jours les zazas (diminutif de yakusas, néologisme inventé par des expatriés français) ont délaissé ce marché préférant raquetter les entreprises...

 

Alors pourquoi conserver cette règle ?! Alors que depuis l'avènement d'internet, des sociétés américaines produisent des vidéos nippones non-censurées et les proposent sur internet ?!

Et que bien sûr, sont aussi accessibles aux japonais...

 

C'est peut-être devenu une marque de fabrication nippone ?! Un code parmi tant d'autres où chaque média est codifié à l'extrême ?!

 

 

Pour en savoir plus, mais en anglais :

http://es.geocities.com/eiga9/articulos/obscenity.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Japon Weird - dans Nippon Sexe
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Japon Weird
  • Japon Weird
  • : Le Japon, le pays de tous les extrêmes. Venez découvrir la face cachée de ce pays pas aussi propre ni si paradisiaque que l'on veut bien nous faire croire...
  • Contact