Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2010 5 15 /10 /octobre /2010 13:18

Au Japon, il y a énormément de métiers de toutes sortes, et la politique du pays au niveau de l'emploi est percutante. Selon l'Etat, plus les gens travaillent plus ils consomment. Ca paraît logique mais pas pour tout le monde. Surtout en France. Bref, ça se concrétise par l'emploi massif de salariés. Aussi bien sur une courte durée que sur le long terme, on embauche à tout va. Et donc, si en France il y a 1 personne pour un poste, au Japon vous en aurez 3. Ce qui, forcément, permet dans les magasins de services d'avoir assez de staff pour chouchouter au mieux les clients.

 

Aujourd'hui nous allons parler d'un seul type de profession, les coiffeurs.Au Japon, il y a deux types de coiffeurs. D'abord il y a les ryôshitsu se sont des magasins avec une forte majorité de clients masculins où le professionnel propose des coupes très simples, ils font aussi office de barbier. Ils ont pour symbole à l'entrée de leur échoppe d'un cylindre blanc bleu rouge (on en trouve dans tous les pays, sauf en France) qui tourne perpétuellement. Ensuite, il y a les byôshitsu qui sont de réels salons de coiffure, majoritairement fréquentés par des femmes. Dans ces établissements la perfection et le service sont leurs mots d'ordre.

 

byoushitsu00.jpg

* Les ryôshitsu, les coiffeurs aux coupes simples, ils sont reconnaissables par la présence à leur devanture du fameu rouleau bleu blanc rouge.

 

La France est réputée pour être le pays de la coiffure, mais cela me fait bien rire après avoir séjourné au Japon. D'une part, ils coupent super biens (ce qui est quand même important pour un coiffeur), mais surtout on y est bien mieux accueilli qu'en France. Certes, des salons de coiffure peuvent atteindre des prix indécents pour une simple coupe mais quel bonheur de se faire soigner les cheveux par des japonais.

 

1/ Les salons sont magnifiques, souvent décorés avec goût

2/ C'est rempli de magnifiques filles et de beaux gosses en puissance

3/ Ils coupent vraiment bien, si vous n'arrivez pas à exprimer ce que vous voulez vous n'avez qu'à choisir dans un catalogue ou apporter une photo

4/ Le service, ouahhh !! Toujours le sourire même en fin de journée, ils vous offrent à boire, des bonbons et pour les femmes, parfois, les coiffeurs leur masse les épaules.

5/ Le prix, on peut se faire couper les cheveux à n'importe quel prix de 1000 yens à l'infini. Aucune mauvaise surprise de ce côté là car les prix sont clairement affichés à l'entrée.

 

Moi qui n'aime pas aller chez le coiffeur, au Japon c'était vraiment un plaisir. Si, si je vous assure. Comment peut-on dire que la France soit le pays de la coiffure ?! On y est accueilli comme des parias par des pouffes, si on veut vraiment être bien traité on doit aller dans des salons hors de prix, non merci.

 

byoushitsu01.jpg

* Les salons de coiffure japonais sont toujours classieux, malgré cela ils peuvent avoir des prix très corrects.

 

Derrière ce tableau idyllique, se cache une cruelle vérité, le métier de coiffeur est une profession éreintante pour un salaire de misère.

En effet, pour devenir coiffeur d'un ryôshitsu, ce n'est pas trop difficile, il faut généralement passé par une école professionnelle de deux ans ou alors être formé sur place. Mais pour être engagé dans un byôshitsu, évidemment les deux années d'étude sont obligatoire mais c'est surtout après où ça se corse. Il ne faut pas se voiler la face, dans les salons seul les jeunes filles charmantes et les jeunes beaux gosses sont gardés. J'ai l'impression aussi qu'ils ne recrutent aussi que les anorexiques. Pour les plus de trentenaires, se sont soit des manageurs ou les propriétaires. Les simples coiffeurs sont poussés vers la retraite. Les patrons de salon recherchent avant tout la perfection de ses employés.

Bien sûr dans les ryôshitsu à 1000 yens dans les gares ou dans les grandes surfaces n'ont pas à subir se casting draconien, eux ils doivent juste arriver à survivre à 10 heures de coupe non stop à la chaîne. Ce n'est pas non plus donné à tout le monde...

 

byoushitsu03.jpg

* Pour être recruté par un salon, il faut être jeune, très tendance et anorexique.

 

Bref, revenons en aux salons. Après avoir fini leurs études et être sélectionnés par un salon, ces jeunes doivent subir un entraînement qui peut durer plusieurs années. Ces jeunes doivent venir plus tôt et rentrer bien plus tard que leurs collègues. Car, il n'est pas question pour eux de s'attaquer aux poils des clients; D'abord, en arrivant ils s'entraînent entre eux ou sur des mannequins durant des heures, puis observent toute la journée leurs collègues en les secondant. Ils font les shampoings, servent les collations, passent le balai, etc. Et le soir, rebelote, dès que le salon est fermé, ils continuent de s'entraîner. Il n'est pas rare alors de voir des jeunes commencer à travailler dès 7h jusqu'à minuit !!! Et cela 6 jours sur 7, voir 7 jours sur 7, bien sûr sans vacance. Et attention, le salaire aussi est très très bas et ne permet aux apprentis que de « survivre ».

Pour ce qui est des ainés, certes ils travaillent généralement de 10h à 21h mais leur salaire est rarement mirobolants et leurs journées de repos se comptent souvent sur une main dans un mois. Leur seul espoir d'avancement de carrière est soit de passer manager, d'être embauché dans un salon plus prestigieux ou carrément d'ouvrir le sien. Comparé à leurs homologues français, ils n'ont pas du tout les même avantages.

 

Cette profession demande une rigueur de tout instant aussi bien sur le travail que sur l'image de soit. Il faut être parfait en tous points et surtout avoir une bonne rigueur pour rester des heures debout auprès des clients. Les coupes de cheveux qu'ils maîtrisent sont parfois de vrais oeuvres d'art. C'est vraiment un métier pas à la portée de tout le monde. Respect.

 

byoushitsu04.jpg

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Japon Weird - dans Education-emploi
commenter cet article

commentaires

Doku 10/12/2010 23:27


J'ai jamais dit que c'était un super boulot, mais si je veux que ça soit le mien j'ai le droit non ? Alors au lieu de traiter les gens de "boloss" va voir ailleurs si j'y suis et occupe toi de ta
vie, chacun fais ce qu'il veut non ?
Au lieu de casser les gens, commence à être un minimum courtois, tu verra, t'ira loin dans la vie !


Warren 10/12/2010 22:19


Le commentaire précédant est d'un pathétique... Encore un boloss qui croit qu'être host c'est un super boulot...
Quant a trouver une place de coiffeur au Japon tu marches sur la tête mon pauvre, alors pour un Visa travail laisses moi rire...


Doku 11/11/2010 05:08


Et dire que je débute mes études de coiffure .. qui sait, avec beaucoup de chance, le jour où je chercherai a bosser au japon, soit je suis pris direct, soit je vais devoir me taper de longues
formations .. mais si ça permet a la fin d'avoir mon visa me permettant de faire les travails de nuit et pouvoir légalement être host, alors pourquoi pas .. Mais il est trop tot pour decider de ça,
demain est un autre jour et qui vivra, verra ..


Présentation

  • : Japon Weird
  • Japon Weird
  • : Le Japon, le pays de tous les extrêmes. Venez découvrir la face cachée de ce pays pas aussi propre ni si paradisiaque que l'on veut bien nous faire croire...
  • Contact