Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2011 6 18 /06 /juin /2011 11:49

Le Japon est un pays fondé sur la surconsommation, si les japonais ne consomment plus, le pays s'effondre. Alors pour pouvoir consommer, faut travailler, travailler... Heureusement pour eux, les prix ne flambent pas comme actuellement en France, ils augmentent certes mais c'est acceptable.

Par contre ce qui n'est pas acceptable, c'est que suite à la crise et à la grosse poussée de "vie" qui a succédé aux événements de mars dernier, les japonais sont poussés encore plus à bout. Et donc, fatalement certains craquent.

 

suicide01.jpg

* On a l'impression que le japonais ne vit que pour tout reconstruire après un désastre. 

 

En France, quand un employé craque, il se met en arrêt de travail se repose et souvent avec l'aide de sa famille, il arrive à s'en sortir. Au Japon, ça ne marche pas comme ça. Pas de repos pour les déprimés, un arrêt de travail à longue durée ce n'est pas envisageable. Pour se reposer au Japon, c'est soit la démission, soit la mort. Et oui, la mort est une forme de repos en soit. Alors, forcément quand t'as pas envie de passer de vie à trépas, tu prends sur toi, tu serres les dents et tu pries que ça ira mieux demain...

 

Ce n'est pas nouveau non plus, les japonais ont une vraie culture du sacrifice. Depuis toujours, ils se sont toujours regroupés pour faire fasse aux horreurs des guerres, des maladies, des catastrophes naturelles, des crises financières, etc. Ils ont vite compris qu'en groupe ils pouvaient arriver à s'en sortir plus facilement. Peu de cultures ont eu cette force de caractère. Mais dans chaque groupe, il y a des personnes écartées (exemple : les burakumin, les Ijime, les handicapés, etc.) volontairement ou pas, ces individus s'isolent de plus en plus et parfois, ils se retirent de la vie discrètement...

On l'a bien vu à Okinawa en 1945, des dizaines de milliers de personnes mettent fin à leurs jours pour ne pas tomber aux mains de l'ennemi. Quel drame !

 

suicide02.jpg

 

De nos jours, malgré ce que disent les chiffes (les chiffres ont peut leur faire dire n'importe quoi), le Japon est l'un des pays où l'on se suicide le plus au Monde.

En août 2002, durant mon premier séjour à Tôkyô, je me rappelle d'avoir été choqué de voir sur les écrans d'informations dans un métro que sept lignes étaient arrêtés à cause d'accidents passagers ?!!!!

J'étais sûr que cette annonce faisait allusion à une énorme collision de trains impliquant probablement des centaines de victimes !!! J'étais affolé, pourtant personne dans le train semblait réagir... J'ai demandé alors à ma copine de l'époque, et elle m'expliqua que c'était juste le listing des lignes bloquées par le suicide de gens se jetant sous les roues des trains ?! « Oh my god ! »

 

suicide03.jpg

* Au Japon, tous les jours des gens se jettent devant un train lors de son arrivée en gare.

 

Je n'ai pas les chiffres, mais imaginez si personne ne réagi au blocage de 7 lignes de train à cause de suicides, combien il doit en avoir par jour ? Outre les suicidés par train, il y a aussi ceux qui se jettent des immeubles, se tuent avec des médicaments, une arme, une corde, gaz, etc.

Bref, vous avez compris le suicide au Japon est monnaie courante. La preuve en est que votre interlocuteur à été témoin de deux suicides (accidents?) dans des gares. Imaginez les statistiques de probabilité pour que j'assiste à cela, le chiffre des accidents doit être faramineux.

 

Oui, j'ai utilisé le terme : "accident" car au Japon ceux qui tombent des immeubles, ou qui sont écrasés par des trains rentre dans les chiffres des accidentés. Ce qui, vous devez vous en douter doit fausser les chiffres des suicidés au Japon. Effectivement, donner les vrais chiffres n'apporteraient rien de bon au gouvernement, donc ils maquillent comme ils peuvent.

 

suicide04.jpg

* La forêt d'Aokigahara jukai qui se trouve au pied du Monf Fuji est le lieu le plus célèbre pour mettre fin à ses jours.

 

Mais ce n'est pas que pour le gouvernement, les chiffres sont maquillés.

En effet, la Police déclare que c'est un accident pour ne pas traumatiser les familles et surtout pour pas qu'ils soient obligés de payer des sommes faramineuses à la société de chemin de fer (par exemple) qui doivent nettoyer et qui ont vu leur trafique perturbé. C'est aussi dans un esprit religieux, les japonais étant majoritairement bouddhiste, il semblerait que les rites religieux pour le défunt soient très lourds pour les familles.

 

Bref, tous les japonais ont un ami d'enfance, un membre de sa famille, un collègue de travail qui a subi un accident. Les japonais vivent avec et beaucoup se disent que c'est peut-être une solution...

 

suicide06.jpg

* Après un "accident", des gens sont payés pour ramasser les restes.

 

Évidemment vous allez me dire qu'en Europe aussi il y a des suicides, même en France... mais ce terrible tabou n'est pas aussi bien encré culturellement qu'au Japon.

Le suicide c'est presque un business. Des sociétés sont payés pour nettoyer les trains accidentés, les services funéraires s'en réjouissent... les monastères aussi... la mort fait brasser des sous.

La mafia aussi en profite, maquiller un meurtre en « suicide » est l'une de leur spécialité.

 

Ne divaguons pas trop, qu'est ce qui pousse les japonais de tout âge à passer aussi facilement à l'acte ? Le suicide touche tous les âges, toutes les classes sociales, et les deux genres. Cela peut être une collégienne qui met fin à ses jours pour un chagrin d'amour ou un salaryman au chômage rempli de dettes. Il semblerait que pour les japonais, se donner la mort est le moyen le plus « simple » d'esquiver, d'assumer un problème... Brrrr ça fait froid dans le dos.

 

suicide05

* Le suicide touche les deux sexes, tous les âges, et toutes les classes sociales.

 

Mais il est sûr que nombreux sont des gens mentalement fatigués qui ont subi des pressions sociales (Ijime, licenciement abusif, pression morale, chantage, chagrin d'amour, etc.) et d'autres suite à une faillite (surendettés, ruiné au jeu, l'entreprise familiale met la clef sous la porte, faute grave d'un employé, etc.).

 

Les motifs pour se donner la mort sont très nombreux. Le suicide est fait partie de la société, et les japonais ne peuvent que vivre avec et fermer les yeux quand un homme se jette sur un train entrant en gare...   

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Japon Weird - dans Japon culturel-société
commenter cet article

commentaires

seo optimization 28/08/2014 08:43

Your article is very helpful in revealing the truth why the suicidal death rate is increasing in Japan. The government should take this as a serious concern and help their people to overcome the stress, depression etc to reduce the suicides.

SoKeA 23/07/2011 15:29


Et en France, l'épidémie se propage aussi...


io 11/07/2011 23:40


LE CHANT DES INSECTES – Rapport d'une Momie
Au coeur de l'hiver, au Japon, un chasseur trouve dans un coin perdu de la forêt le corps momifié d'un homme âgé d'une quarantaine d'années.

En parfait état de dessèchement, sans traces de blessures, l'homme s'est suicidé en se laissant mourir de faim. Basé sur une histoire vraie , le cinéaste saint-gallois Peter Liechti s'empare de cet
étrange fait divers en utilisant les informations minutieusement consignées durant deux mois par le défunt dans son carnet de bord. Durée 90'.

http://www.peterliechti.ch/page.php?fr,0,016,0


Renée 10/07/2011 15:59


C'est un article dur a lire tant on ne peut imaginer ce mode de fonctionnement..........Je m'inscris à la newsletters afin de revenir plus souvent!!! Amitiés


pof 07/07/2011 11:12


Un reportage sur ARTE très intéressant : http://videos.arte.tv/fr/videos/japon_les_sauveurs_de_vie-3556890.html


Japon Weird 07/07/2011 12:04



Un énorme documentaire, le plus pertinent que j'ai vue jusqu'à maintenant.


 


Bravo !



Présentation

  • : Japon Weird
  • Japon Weird
  • : Le Japon, le pays de tous les extrêmes. Venez découvrir la face cachée de ce pays pas aussi propre ni si paradisiaque que l'on veut bien nous faire croire...
  • Contact