Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 09:20

Le girls band japonais le plus populaire actuellement est Akihabara48, plus connu sous le nom d'AKB48.

Il est composé, comme son nom l'indique, par 48 filles qui sont divisées en sous groupes. Comme dans les toutes structures hiérarchiques, elles ont des "leadeauses" qui représentent les stars de la formation. Evidemment, elles sont très vite remplacées dès qu'elles n'ont plus de succés auprès de leurs fans boutonneux.  

Le nom du groupe est une référence à la "ville lumière", le quartier des Otaku de Tôkyô, Akihabara. Ces jeunes filles pré-adultes bougent leurs popotins dans des tenues limites afin de satisfaire le salaryman de + de 30 ans.

On pensait que le concept avait atteint ses limites avec les Morning Musume ou autre Mini Moni du Hello Project, mais non AKB48 va encore plus loin !

 

* AKB48 le groupe qui devrait être essouflé depuis des années continuent à vendre des millions d'exemplaires de leur soupe.

 

Vous vous doutez bien que ces filles ne connaissent presque rien aux jeux vidéo... De toute façon, les fans s'en moquent ce qui les intéressent c'est leurs Q.

Il existe des rumeurs où il existerait des shows très hot proposé par des filles du AKB48.

 

akb00.jpg

* Le lolikon a de très beaux jours devant lui... Pauvres filles.

 

Les producteurs savent très bien ce qu'ils font ! C'est pour ça qu'ils ont inventé un concept complétement improbable !

En effet, les puristes pourront, moyennant 15 euros par mois afin d'entrer dans le "club de fans", imaginer comment pourrait être leur bébé s'ils s'accouplaient avec l'une des stars d'AKB48 ! J'ai d'abord cru à un canular, mais non, c'est bien officiel !!!! La preuve :

 

akb01.jpg

* Brrr, ça fait froid dans le dos !!!

 

akb03.jpg

* On voit très nettement qu'ils n'ont pas ciblé les beaux gosses pour ce service ^^.

 

Je ne sais pas combien de temps durera l'opération, mais vous pouvez toujours jeter un oeil ici, pour les plus sceptiques :

http://www.akb48.ne.jp/lp/

 

Ca craint du boudin moi, je vous dis ! Le pire c'est que ça marche tellement bien qu'il y a des clones : SKE48 (Sakae), NMB48 (Osaka), HKT48 (Hakata), SDN48 et JKT48 (Jakarta [Indonésie]). A quand FRA48 ? Au secour !

Repost 0
Published by Japon Weird
commenter cet article
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 19:28

washlet00.jpg

 

Toute personne qui connait les toilettes japonaises (appelées washlet) savent qu'elles ont la particularité de vous envoyer un jet d'eau pour nettoyer vos petits trous. Tout est géré par le siège électrique qui est vissé sur la cuvette. Il permet, entre autres, d'avoir toujours sa lunette chaude et parfois même vous réchauffer le derrière avec son séchoir incorporé... Tout ça c'est ultra classique.

 

washlet01.jpg

* Le washlet japonais, un siège électrique rempli de gadgets.

 

Par contre, ce que vous ne savez peut-être pas, c'est qu'il existe une autre option, encore plus formidable, encore plus extraordinaire !

 

Son nom est "otohime", ce qui veut dire : "le bruit de la princesse". Le concept est très simple pour ne pas que l'on vous entendent uriner ou déféquer, (surtout si la porte n'est pas épaisse et qu'elle donne sur une salle de réunion...) vous appuyez sur un bouton qui déclenchera un bruit fort pour vous couvrir. Fini les pêts qui traversent les murs !

 

* Un bruit qui permet de couvrir vos arrières.


Il parait même qu'il y a des gens qui détestent entendre le bruit de leurs propres défections tomber dans le puit. Alors, les ingénieux japonais ont pensé à tout ! Il existe même une version portative.

Vous ne dérangerez plus personne avec vos bruits intimes !

Quoi, vous n'aviez jamais penser à cela ? Bah les japonais si !

 

washlet02.jpg

* "L'otohime" de poche, pratique en toute occasion !

Repost 0
Published by Japon Weird - dans A la maison
commenter cet article
30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 09:17

Bon, un peu d'histoire japonaise, dans la mythologie japonaise, il est dit que le Japon a colonisé une petite partie du littoral coréen appelé Gaya (entre 00 et 500 après JC). Depuis lors, malgré qu'il n'y ait aucune preuve, les gouvernements japonais ayant des projets sur le continent clamèrent haut et fort que la Corée était à eux ! Cela justifiait, selon eux, le fait de recoloniser la Corée au début du XXème siècle et le pillage qui s'en suivit.

A la fin de la guerre, dépités, ils ont du abandonner la Corée et rentrer chez eux pour tout reconstruire.

 

zainichi02.jpg

 

Grace aux américains la reconstruction et le développement du Japon fonctionnait tellement bien que dès la fin des années 50, le Japon est redevenu une grosse puissance économique. Les coréens au contraire, n'ont pas pu bénéficier de tels aides, et suite à leur "split" en deux, le Sud n'a jamais pu égaler économiquement leur voisin. Par dessus tout, les nippons ont depuis lors une peur profonde pour leur voisin communiste direct, la Corée du Nord. Donc forcément pour le citoyen lambda, un coréen du Nord ou du Sud, c'est la même chose ! Ils ne nous veulent que du mal.

 

Malgré cette très mauvaise image, certains d'entre eux attirés par l'argent, ont décidé malgré les horreurs qui ont été commises sur leurs familles durant la guerre, de s'exiler au Japon. En effet, le Japon pour se reconstruire avait besoin de main-d'oeuvre ! Et les coréens pouvaient apporter cette manne qui leur manquait.

 

Hélas comme, presque tous les immigrés du Monde, ils étaient très mal accueillis par la majoriité des japonais et ils étaient traîtés comme des moins que rien. Les coréens faisant tout pour s'intégrer, n'y arrivaient pas, alors ils ont décidé (avec la complicité du gouvernement japonais) de ne plus être coréen. Pour cela, ils devaient changer leurs noms, parler uniquement japonais et surtout vivre dans le secret.

On les appelle les coréens zainichi (cela marche aussi pour les chinois), leurs noms coréens sont souvent remplaçés par Nakamura, Kanemoto, Ehara, etc... Ils veulent vraiment se fondre dans la masse.

 

zainichi00.jpg

* Les zainichi coréens doivent cacher leur identité et vivre au Japon avec un nom bien japonais, sinon ils seront dénigrés.


Les zainichi (les étrangers qui habitent au Japon, ne pas confondre avec gaijin qui représente les étrangers de passage) sont obligés de cacher leurs véritables identités pour que leurs enfants puissent trouver un travail honorable ou encore pour se marier.

Voilà que cette institution fonctionne depuis 60 ans !!! Tous ces corréens qui vivent cacher, qui pour certains jeunes japonais ne savent même pas qu'ils ont eu des aïeuls venant du pays du matin calme...

 

Et voilà, qu'en 2010, un phénomène va bouleverser le Japon. La Corée devient à la mode !! Alors que pendant 60 ans, les japonais disaient que les coréens n'étaient que des caillerats, des ringards, des clochards, des voleurs, etc. maintenenant en 2010, ils deviennent tendance !!!

Tout cela grâce aux médias !! En effet, le cinéma et la musique japonaise étant presque à bout de souffle, la Corée du Sud envoie leurs artistes envahir la pop culture nippone.

On les voit partout, à la télé, au cinéma, dans les journeaux, et on les entends aussi à la radio !!!

 

zainichi01.jpg

* Le girls band coréen "Girls Generation" arrive à rivaliser dans les charts avec des groupes maisons comme AKB48.

 

Et ça marche !! De plus en plus d'artistes coréens s'exportent au Japon avec succés. Et il semblerait que le filon soit loin d'être épuisé !!

 

Bravo la Corée, vous l'avez bien mérité !! 

Repost 0
Published by Japon Weird - dans Japon culturel-société
commenter cet article
28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 11:10

Bonjour les zamis, vous allez bien ?

 

Aujourd'hui, je vais vous donner mon top 10 des films contemporains et historiques. Passionné de cinéma, j'ai toujours été très déçu du cinéma contemporain japonais. Mais grâce à des forums comme "Asiamania", "Newasia" et "SubWaWa", j'ai pu découvrir des tas de films qui ne sont jamais sorties en occident.

 

MaikoHa00.jpg

* Maiko Haaaan!!! Enfin, une comédie complète et épique... Ouf !

 

 

* Mon TOP10 des films contemporains japonais :

 

- Okuribito [Departures en anglais] (2008)

- The Seaside Motel (2010)

- Shiawase no kiroi hankachi (1970)

- The Shonen Merikensack (2008)

- Maiko Haaaan !!! (2007)

- Sengoku Jietai (1979)

- Sonatine, mélodie mortelle (1993) 

- Memories of Matsuko (2006)

- Hebi ni piasu (2008)

- Madadayo (1993)

 

A noter, que je n'ai pas mis d'ordre particulier mais qu'en réalité, à part Maiko Haaaan et Okuribito, les autres ne méritent pas de faire partie de ma vidéothèque.

 

 

* Mon TOP10 des films d'époque japonais :

 

1/ Seppuku ["Harakiri" en français] (1962)

2/ Les 7 samouraïs (1954)

3/ Yôjinbô ["le garde du corps" en français] (1961)

4/ Hitokiri, le châtiment (1969)

5/ Ran (1985)

6/ Kengo Tengu Matsuri (1961)

7/ Bakuto Ichidai (1961)

8/ Kage Gari (1972)

9/ Saga Nemuri Kyôshirô (de 1961 à 1969)

10/ Rebellion (1967)

 

Le constat est clair, les japonais sont mauvais pour réaliser des films, heureusement ils arrivent à réaliser quelques bons films d'époque dans leurs studios en carton. Mais, globalement, cela doit être le seul pays riche à avoir aussi peu de films cultes. Heureusement que Maître Akira Kurosawa a réalisé quelques films de génie, le reste étant majoritairement si consternant...

 

Heureusement, le cinéma d'animation sauve un minimum les pots cassés, j'y reviendrai sur ce sujet, une prochaine fois.

 

Pour finir, les deux films que je vous conseille absolument de voir :

 

Seppuku (1962)



 

* Okuribito (2008)


 

Bon film, enfin... pour ceux là...

 

 

Repost 0
Published by Japon Weird - dans Cinéma & TV
commenter cet article
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 11:32

Bonjour les zamis,

Voici mon premier podcast consacré à mon expérience du Japon. Ce cast résume bien ma vision du Japon actuel. Si cela vous a plu, j'en ferai d'autres. Donnez moi votre avis en commentaires.

 

Merci

 

Repost 0
Published by Japon Weird - dans Japon culturel-société
commenter cet article
11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 08:47

Aujourd'hui, je ne vais pas vous faire un cours de géographie, je suis mauvais dans cette matière. Mais, je vais essayer de vous expliquer le plus facilement possible les conditions de vie exécrables des japonais.

 

hostile00.jpg

* Légende :

hostile00b.jpg

* Une carte parle mieux qu'un long discours.

En plus grand : http://histgeo.discip.ac-caen.fr/carto/espjapon/japon.htm

 

Le Japon est un pays qui s'étend sur 3 300 kms de long, c'est énorme ! Au Nord, Hokkaido est sur le même parralèle que Lyon, tandis qu'Okinawa se trouve sur celui de Dubai !!

Imaginez les distances !!

 

Mais, du sud d'Hokkaido jusqu'au Sud d'Okinawa, l'archipel nippon se caractérise par sa lourde châleur en été et un hiver doux dans les plaines. Avant de vous parler des plaines, parlons des montagnes. En effet, l'île principale du Honshu est remplie à plus de 70% de terres montagneuses. Tout le centre est envahi de montagnes et autres volcans. Très abruptes, les japonais n'aiment pas vivre dans ces massifs qui sont souvent très sombres et peu luxuriant. Rien à voir avec nos alpes avec sa verdure grasse.

 

Alors, forcément, les autochtones préfèrent vivre dans les plaines... et les plaines se trouvent prêt de la mer.

 

hostile01.jpg

* Le Japon est un pays où l'on sue, beaucoup, beaucoup...

 

En hauteur, la température est légèrement plus fraïche en été et l'humidité y ait moins pesante. Mais sur le plat, en été, l'air est suffocante, il fait tellement lourd qu'il est parfois impossible de sortir dehors.

 

Pourtant, le thermomètre ne monte pas si haut que ça. Au maximum vers 34°C, 35°C c'est le taux d'humidité qui intéresse plus les japonais au réveil. En été, il est presque toujours environ à 80%. Pour information, à 100% votre corps goutte même sans aucun effort, c'est horrible !

 

Oui, c'est l'humidité qui est l'arme la plus redoutable au Japon. Vous allez pas me croire, mais je ne sentais pas la sueur jusqu'à ma venue au Japon en 2002. Depuis que j'ai mis le pied sur le sol japonais (c'était évidemment en été), mon corps à fait travailler mes glandes à foison et voilà que maintenant, je sens le phoque !!! Merci le Japon !! lol

Heureusement, la climatisation a sauvé les japonais, elle est indispensable pour survivre en ce milieu hostile.

 

Qui dit climat humide dit insecte mutant ! Quelle horreur leurs cafards, les fameux gokiburi. Mais ils sont inoffensifs en comparaison des mortels moustiques japonais qui ont traumatisés durant des siècles les japonais mais qui grace aux millions de litres de produits chimiques déversés dans le sol nippon, ils ne sont plus qu'anecdotique (c'est beau le progrès).

 

La deuxième arme redoutable du Japon après l'humidité, c'est les typhons ! Les typhons apparaissent souvent durant les mois de juillet et de septembre. Ils sont tellement forts que chaque année on y déplore des victimes. Parfois même, la puissance des vents arrive à détruire les frêles maisons en bords de littoral. C'est souvent l'horreur dans les petits villages où se trouvent beaucoup d'habitations en bois.

 

hostile02.jpg

* Faut courir quand ca vous tombe dessus comme par magie.

 

En troisième, c'est les innondations, suite aux typhons ou à de fortes pluies, d'énormes masses d'eau se déplacent dans les cours d'eau qui peuvent déborder et déclencher d'extraordinaires ravages. Heureusement, de nos jours, c'est la seule catastrophe qui peut être globalement contrôlée par les énormes digues construites au fil des siècles par les hommes.

 

En effet, durant la période moyen-âgeuse du Japon, les innondations ont détruit des villages entiers et tuer des dizaines (centaines?) de milliers de japonais au fil des siècles.

 

hostile04.jpg

* Chaque petit ruisseau nippon est protégé par de grosses digues en cas de grosse crue.

 

En troisième, c'est les tremblements de terre, il y en a tous les jours de plus ou moins de grande puissance. Souvent innoffensifs, on a bien vu qu'avec le tremblement de terre du 11 mars dernier, le Japon peut subir une catastrophe démentielle à tout moment !!

 

hostile03.jpg

* Tremblement de terre de 1923 à Yokohama, plus de 100 000 morts.


Le pire c'est que les japonais attendent toujours le grand tremblement de terre de Tôkyô et celui d'Osaka... qui devrait être encore plus terrifiant !

 

En quatrième, c'est les tsunamis, ces grosses vagues qui peuvent annéantir des prts en quelques instants. Issues de tremblements de terre au large dans les mers, elles peuvent anéantir des villes en quelques minutes.

 

Le Japon est définitivement un pays hostile.

 

Repost 0
Published by Japon Weird - dans Santé-famille
commenter cet article
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 11:22

Nous allons prendre l'exemple de la naissance d'une famille fictive pour illustrer la vie classique d'un couple japonais.

 

Katsuya ODA a 26 ans, il aimerait emballer sa collègue de travail, Aya TANAKA, 25 ans, secrétaire de direction. Il arrive à l'inviter, le courant passe bien entre eux, et PAF, ils sortent ensemble.

Katsuya vie dans un immeuble HLM dans une chambrée de 12m2 à 30 minutes en train de son travail. 

Aya habite encore chez ses parents et elle économise tous les mois pour sa vie futur.

La famille TANAKA est une famille assez riche, ses parents ont pu la placer dans une université privée réputée et payer la scolarité de leur fille.

Par contre, Katsuya est issu d'une famille modeste, il a pu entrer dans une université privée modeste mais pour pouvoir payer ses études, il a emprunté de l'argent à une association qu'il devra rembourser jusqu'à ses 35 ans. La somme empruntée ne suffisant pas, il a travaillé 5 soir sur 7 durant ses 4 années d'études supérieures dans un restaurant.

 

vie01.jpg

* Tarô travaillant le soir durant ses études.


Deux années ont passé, le couple tien bon, ils n'ont jamais vécu ensemble mais ils décident de se marier. Aya fait les yeux doux à ses parents qui acceptent de payer le mariage.

Elle décide d'utiliser sa cagnotte pour louer et meubler un petit appartement afin de pouvoir vivre décemment avec son homme.

Ils s'installent dans un petit studio pas trop loin de leur lieu de travail, le mariage se passe bien. Après avoir réussie à inviter un maximum de ses amis et de ses clubs, le couple a réussie à récupérer un bon petit paquet de sou. Ils sont heureux.

 

vie02.jpg

* Un mariage en blanc, le rêve d'Aya.


Une année passe, la bonne nouvelle tombe, Aya est enceinte !

C'est la joie dans la famille. Les futurs grand-parents sont aux anges.

Au 6ème mois de grossesse, Aya donne sa lettre démission à son patron résigné. Évidemment, il lui donnera peanuts comme prime de départ.

L'enfant né, heureusement, ils avaient gardé les sous récoltés au mariage pour payer les frais d'hospitalisation.

C'est un garçon, les parents, sont très contents, il se prénomme Tarô.

Les grands-parents offrent beaucoup de cadeaux à la naissance, et participent à beaucoup de frais (achat des couches, lait, vêtements, jouets, etc.). 

 

vie05.jpg

* Aya & Tarô.


Tarô va avoir un an, Katsuya s’inquiète un peu, le seul apport de son salaire commence à ne pas suffire a vivre. De plus, devant travailler beaucoup, il regrette de ne pas passer du temps avec son petit.

Le couple décide alors de faire un petit prêt sur 10 ans qui commencera à être remboursé l'an prochain afin de pouvoir voir venir s'il y a un souci et évidemment de compléter les fins de mois de difficile en piochant dedans.

Tarô à 2 ans, il a l'âge d'aller à la garderie, Aya va pouvoir reprendre le travaille. Hélas son patron ne peut plus la reprendre dans son ancien service car ils ont embauché quelqu'un d'autre... Elle arrive à trouver un petit travail dans une petite entreprise locale. Le salaire n'est pas très élevé mais c'est mieux que rien.

Tarô à 10 ans, il tombe gravement malade et doit se faire hospitaliser. Les parents décident donc de piocher dans la cagnotte pour payer les frais, leur mutuelle ne prenant pas tout en charge. Heureusement, il arrive à guérir.

 

vie03.gif

* L'université de Tarô.


Tarô à 18 ans, il a l'âge pour faire des études supérieures. Il rate le concours pour rentrer à l'université publique donc il se présente à une université privée modeste. Ses parents peuvent heureusement lui offrir les milliers d'euros nécessaire à sa scolarité n'ayant eu qu'un seul enfant.

A 23 ans, Tarô est embauché dans une petite entreprise locale, il trouve que Kanna, la secrétaire est très mignonne...

Tarô se marrie à son tour et fonde sa famille. Ses parents devenus âgés décident de donner leurs économies à leur enfant afin qu'il puisse acheter une maison et les loger tous ensemble.

 

vie04.jpg

* La maison que Tarô a acheté afin de pouvoir loger toute sa famille.


Katsuya décéda à l'âge de 87 ans, Tarô et son épouse se sont occupé de lui jusqu'à la fin.

Aya, très diminuée est placée dans une maison de retraite où elle décéda à 91 ans.

Repost 0
Published by Japon Weird - dans Santé-famille
commenter cet article
27 août 2011 6 27 /08 /août /2011 11:13

Ahhhh les salles de jeux vidéo, qu'est ce que j'en y ai passé du temps dans les années 90' et 2000'.

Street Fighter, The King Of Fighters, Killer Instinct, Mortal Kombat, mais aussi Time Crisis, Mad Dog McCree, etc. que du bonheur !!!!

 

Plus de 90% des jeux que je jouais étaient japonais !!

 

gamecenter00.jpg

* Un gamecenter familial s'étale sur plusieurs étages de bonheur.


Donc forcément, quand je suis arrivé au Japon en 2002, j'en ai eu plein la vue, des gamecenter dans tous les grands quartiers et sur plusieurs étages !

 

Waaaaww, les yeux, le paradis sur terre !

 

gamecenter01-copie-1.jpg

* Un rez-de-chaussée classique de gamecenter, UFO catcher, jeux vidéos volumineux, jeux musicaux et enfin les jeux pour gagner des conneries.

 

Au Japon, il existe deux types de salles d'arcade :

 

I/ La salle de jeux familiale

 

Elle est souvent composées de deux étages :

 

- Au rez-de-chaussée, on y trouve les ufo catcher, cela ne vous dis rien ? Mais si, ce sont les jeux où on doit attraper des objets en contrôlant une pince Il s'y trouve aussi les jeux de shoot, les jeux musicaux et les jeux de course, bref toutes les attractions imposantes.

Et enfin, on y trouve les purikura, ces photomatons fantaisistes qui ont autant de succès.

 

gamecenter02b.jpg

* Les japonais sont tellement bons à ce jeu que la pince ne comprend que deux crochets contre quatre en France.

 

- Au premier étage, des dizaines de bornes d'arcades y sont présentées.

 

Souvent reliées, à la différence de la France, on joue contre son adversaire face à face, avec son propre écran.

A noter que dans certaines salles, un étage est réservé aux jeux de type casino où l'on peut gagner des jetons afin de les échanger avec des cadeaux en tout genre.

Ces salles sont souvent thématisées et très bien entretenues.

 

Le crédit y est souvent à 100 yens. Les chaînes de salles les plus connues sont les SEGA, les NAMCO et les TAITO.

Mais attention, cela ne veut pas dire qu'il n'ait proposé que les jeux de ces marques, non, non, on y trouve des jeux de tous les fabricants... et heureusement.

 

gamecenter05

* Parmi les monster game, voici un jeu vidéo de foot qui se joue avec des cartes à collectionner. Y sont fous ces japonais !


II/ La salle des pro-gamers

 

C'est le type de salle la plus répandu.

 

gamecenter03.JPG

* Parfois, les salles sont tellement misérables que la seule sortie de secours disponible sont les fenêtres.

 

Souvent sur un seul étage, elle est très discrète, on peut la trouver à l'étage d'un bâtiment ou à son sous-sol où même au détour d'une galerie marchande... petite, elle propose un maximum de jeux dans un minimum d'espace.

 

Pas de thématisation dans ce type de salle, la rentabilité avant tout !

Les joueurs assidus se retrouvent dans ce genre de salle, même si elle est très souvent crade et qu'elle pue la clope, son crédit à 50 yens aura toujours le dernier mot.

 

gamecenter04.jpg

* Ses étages réservées aux jeux vintages sont souvent remplis de bornes mais rarement de joueurs.

 

Parfois, ces salles peuvent proposer un étage entier rempli de jeux oldies des années 80' et 90'.

Avec dedans, des jeux de réflexion comme le shôgi ou le go, ou encore des jeux gentiment érotiques.

 

A noter par contre, qu'à la différence des salles familiales, les jeunes japonais qui les fréquentent sont considérés comme de petits délinquants, voir des vaut riens par leurs ainés. Perdre son temps là dedans, quelle ineptie !

 

gamecenter06.jpg

* Les bornes de Versus Fighting (jeu de combat) ne sont plus les reines des salles d'arcade. De nos jours, se sont les jeux musicaux.

 

Repost 0
Published by Japon Weird - dans Hobby Japan
commenter cet article
20 août 2011 6 20 /08 /août /2011 09:27

Je me rappelle dans le milieu des années 90' avoir été subjugué de découvrir à Genève des distributeurs automatiques de journaux. Depuis tout petit, j'adore ces machines. Hélas, il y en avait très peu dans ma petite ville, des machines pour pour pouvoir acheter des canettes (10 francs, c'était hors de prix à l'époque) ou alors des distributeurs de capotes... très utile quand on a seulement 12 ans... Heureusement, il restait les banques avec ses distributeurs de billets...

 

Mais inaccessible pour moi ça aussi, alors il ne restait plus que les distributeurs de jouets et de chewing-gum en boule devant nos bureaux de tabac ou encore les caisses de parking... super.

 

jidou02.jpg

* Les machines à chewing-gum font rêver à 10 ans, moins après ^^.


Dix ans plus tard, je pose mes pieds pour la première fois au Japon. Et là, mes yeux découvrent que dans chaque coin de rue il y a des distributeurs... partout !

Certes, il y en a beaucoup de ces jidô hanbaiki (en japonais) mais au final, ce sont à peu près toujours les même.

 

On nous propose :

  • des canettes froides (évidemment) mais aussi chaudes !! Il y a même de la soupe !!

  • des cigarettes, beurk en plus elles sont moins chères qu'en France.

  • des glaces, c'est assez rare mais ça peut se trouver dans les parcs.

  • des gashapon, ces distributeurs de jouets miniatures proposés dans une boule en plastique.

 

Même s'il existe des machines proposant des magazines érotiques, des bouillons de râmen, de riz, de collants (dans les hôtels), de timbres dans les postes (comme en France), de gâteaux dans les hôpitaux, des sandwichs, des confiseries (mais pas de Mars, Twix, Snickers, comme chez nous, juste des confiseries japonaises même si on peut tomber sur du Kit Kat ou du Mikado), etc.

On les trouve surtout dans des centres commerciaux ou publiques. Mais cela reste anecdotique.

 

jidou03.jpg

* Distributeur de soupe avec nouilles : Cup Noodle, il ne faut pas croire la croyance actuelle, ce genre de machines restent rare.


Ce qui différencie vraiment de l'occident, c'est la quantité des machines proposant des boissons de toutes sortes, dans toutes les rues japonaises. Ces distributeurs proposent généralement des canettes de petites quantités (de 15 à 22 cl contre 33 cl en France) ou encore à gobelets avec glaçons pour les boissons fraîches. On y trouve de tout, du café froid (ou tiède), du cola, des jus de fruit, du cacolac, du fanta, de l'eau, des vitamines à boire, du calpis (boisson japonaise très bonne à base de lait), des limonades, etc.

 

jidou00

* C'est très simple, étiquette bleu boisson froide, étiquette rouge boisson tiède (pas bouillante, juste tiède ^^).


A noter que si vous n'arrivez pas à lire le japonais, dans la majorité des bouteilles il vous est proposé du thé. Et le thé au Japon n'est pas sucré. Il est bon de savoir aussi, que le format bouteille en japonais ce dit : "pet bottle".

 

En France, il serait impossible d'en avoir autant, les racailles se feraient une joie de les fracasser la nuit tombée pour y ramasser quelques piécettes. Malheureuse France.

 

 

Repost 0
Published by Japon Weird - dans Japon pratique
commenter cet article
14 août 2011 7 14 /08 /août /2011 09:31

Il y a des coutumes comme celle là qui nous fait plaisir qu'elles soient perpétrées,,.

Depuis plus de 2000 ans dans les petits villages en bords de mer, aussi bien sur les côtes pacifiques que dans la mer du Japon, les femmes partent pêcher à la main, tous les jours, elles se font appeler les ama 海女 (=mer =femme). La plus grande concentration de ces sirènes se trouvent dans la ville portuaire de Toba dans la préfecture de Mie.

Les amasan ont la particularité d'aller soit pêcher les coquillages en bords de mer, soit carrément aller plonger en apnée avec un coutelas, récupérer toujours des coquillages, huîtres, oursins... et parfois revenir de temps en temps avec des perles.

 

ama00.jpg

* Photo magnifique signée du photographe Yoshiyuki Iwase.


Pourquoi s'intéresse t'on autant à ses femmes ? Car jusqu'au début des années 60', ses femmes chassaient les seins nus et en petit short maillot (voir complètement nues). Et donc forcément, cela a attiré les occidentaux...

Il faut savoir que les japonais n'ont pas de problème avec la nudité, les hommes comme les femmes. Les hommes n'allant pas pêcher dans ces roches, et comme elles étaient tranquille, allez hop topless. Une autre raison y est donnée, l'eau étant très froide, seule les femmes avec leurs poches de graisses (sic) pouvaient supporter une telle température (le japonais qui a concrété cela est un génie !).

Ces femmes devaient travailler dur et certaines plongeuses ne revenaient pas... Cette activité dangereuse est en elle même une preuve de courage de ces femmes hors normes. Mais bon en réalité, on veut juste voir des boobs !

 

ama01.jpg

* Vous vous en doutez bien, il y a aussi des vieilles et des moches, mais ça on n'est pas obligé de vous les montrer.

 

Après les années 60' et l'arrivée en masse des touristes, fini les seins nus et le string (oh non), mais pour faire perpétrer la tradition, des femmes continuent d'aller pêcher avec masque, mais cette fois, elles sont entourées d'un poncho blanc qui gâche tout le plaisir. Les amasan ont eu un tel succès que durant un épisode de 007 : « On ne vit que deux fois », l'un des personnages principal féminin est une ama ! Évidemment, cela a inspiré de nombreux pink movies (film érotique) nippons et a inspiré de nombreux artistes (et pervers) en tout genre.

 

ama02.jpg

* Au XXIème siècle, c'est tout de suite moins sexe.

 


Repost 0
Published by Japon Weird - dans Japon culturel-société
commenter cet article

Présentation

  • : Japon Weird
  • Japon Weird
  • : Le Japon, le pays de tous les extrêmes. Venez découvrir la face cachée de ce pays pas aussi propre ni si paradisiaque que l'on veut bien nous faire croire...
  • Contact