Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 décembre 2015 4 10 /12 /décembre /2015 22:46
Amusez-vous à calculer mes horaires de travail xD

Alors, je n'avais jamais imaginé une seconde le concept d'heures supplémentaires planifiées à l'avance !

 

En effet mon contrat est basé sur du 40h par semaine avec possibilité d'heures supplémentaires payées (miracle), je pensais, naïvement, que ces heures étaient exceptionnelles !!

 

...pas quotidienne !

 

Donc voilà mes emplois du temps du mois d'octobre et novembre.

En sachant que "of" = jour de repos ; et "cadre noir" = jour de repos prévu mais au final travaillé...

 

 

Pour info, les superviseurs sont à plus de 100 heures par semaine et que l'un de mes superviseurs pour décembre n'a que 3 jours de repos dans le mois...

 

Published by Japon Weird
commenter cet article
10 décembre 2015 4 10 /12 /décembre /2015 07:10

Bonjour les zamis,

 

Après avoir travaillé pour plusieurs entreprises japonaises, le constat est assez effroyable. Nous jeune salarié, on est de la sous merde.

Sous les faux premiers abords avec les "otsukaresama" (que l'on pourrait traduire par "courage") donnés de temps en temps pour la bonne étiquette, les salariés japonais dans leurs grandes majorités ne respectent même pas les bases indispensables du bien vivre en entreprise, les fameux : "bonjour, merci et aurevoir".

 

Le pire de tout étant ces japonaises très sexistes qui ne respectent mais alors pas du tout les hommes qui ont un rang inférieur aux leurs. Et ils te le font savoir. Soit au mieux, ils t'ignorent (oui, oui même pas un bonjour, ni un regard, seulement des remarques désobligeantes dès qu'elles en ont l'occasion), soit te pourrissent la vie.

 

Et les japonaises n'ont absolument aucune pitié, pour leurs "kohais" , évidemment, il y a des exceptions mais comme dans tout, on va dire que juste 30% de ses salariées plus anciennes sont de vraies pétasses. Mais ces 30% de pétasses vont te faire vivre un véritable enfer !

 

Ce qui est le plus frappant c'est comme dit plus haut, cela concerne globalement des femmes, et souvent jeunes, voir très jeunes. Evidemment, il y a des cons chez le sexe masculin mais ils sont beaucoup moins agressifs.

 

Tout chez ces femmes est détestable, leur façon de te parler (le vouvoiement ? mouarfff), le ton (je n'oserais même pas utiliser ce ton envers un animal...), l'attitude (on te snobe, on te diminue, on te critique ouvertement devant les clients ou dans ton dos, etc.). Et le pire dans tout ça c'est que les cadres, la direction, les couvre donc il ne sert absolument à rien d'aller les voir.

 

 

 

En France, bien sûr, il y en a, peut-être même plus, mais l'environnement professionnel et nos règles font qu'elles n'ont pas la main libre de te faire subir leurs sadismes, ni dire ce qu'elles pensent sinon, elles pourraient être poursuivies...

 

Evidemment, j'en ai parlé à mes autres collègues qui subissent les même brimades que moi. Car non, même si au début je pensais que c'était un délit de sale gueule, ou je ne sais quoi me concernant, ça c'est trouvé faux car tous les nouveaux subissent ce "bizutage".

Ils m'ont répondu "que cela fait partie de l'environnement du travail, et donc on n'a pas le choix que celui de baisser la tête."

Ou alors, on démissionne... beaucoup de jeunes employés surtout les plus anciens (jeune employé ne veut pas dire jeune adulte et vice et versa) ne supportant plus les remarques décident de quitter le travail du jour au lendemain. En coupant tout contact avec l'entreprise et en ne répondant pas aux appels de la direction... (j'avais jamais entendu parler de ça en France... disparaître du jour au lendemain, même si cela doit aussi se pratiquer...)

 

Le pire dans tout ça, c'est que ces personnes ne font que de te diminuer et s'ils s'aperçoivent d'une erreur (ou n'importe quoi) dont tu es l'origine, ils se jetteront sur toi et te débiteront de la haine dans tes oreille. Et au contraire, ne feront rien pour t'aider à t'améliorer ou à corriger tes erreurs. Elles sont sans pitiés.

 

Certes, elles sont fatiguées, faire des journées de 10-12h de travail par jour avec très peu de vacances, ça use, mais cela n'est pas une raison pour manquer e respect envers tes collègues. Et après tu m'étonnes qu'il y a autant de japonais qui se suicident à cause du travail....

 

* Sous ses faux aires de jolie japonaise toute belle, toute sage, se cache souvent un fauve prêt à te bouffer la gueule à tout moment.

 

Le seul point à peu prêt lumineux dans cette histoire, c'est que si tu survie au "bizutage", elles te laisseront tranquille voir même seront "gentilles" avec toi.

Ou alors, c'est juste un moyen pour elles de faire partir les têtes qui ne les reviennent pas... afin de rester entre "cons".

 

Je ne saurais probablement jamais, le réel fondement de toute cette haine car, il m'est IMPOSSIBLE de travailer dans ces conditions. Le respect du salarié doit venir naturellement et ne dois jamais être remis en question. Tout le monde fait des erreurs mais cela n'est pas une raison pour diminuer ses collègues. Personnellement, je peux caisser les foudres d'un client irrespectueux mais ne pas avoir le soutien, confiance de ma compagnie et de mes collaborateurs de travail m'est insuportable.

Published by Japon Weird - dans Japon culturel-société
commenter cet article
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 02:42

Ceci, n'est pas une généralité, mais je vais vous raconter une histoire... cette histoire, je l'ai vécu comme témoin donc elle est 100% véridique, pour vous, cela pourra vous sembler être futile, mais le vivre en direct, c'est vraiment impressionnant, voir même choquant.

 

Le Japon est un pays où les magasins ne sont pas ou peu équipés de sécurité d'alarmes anti-vol. La majorité des produits sont à l'air libre et "très faciles" à chaparder. Pourtant, les japonais ne volent pas, ou peu, mais en faîtes si, ils volent de plus en plus...

 

 

Pourquoi ? Bien sûr, voler produit du plaisir, je pense que c'est la première raison qui pousse les japonais à dérober. Après, en seconde raison, il y a l'ennui... beaucoup de japonais, souvent âgés de plus de cinquante ans, s'ennuient royalement, chaparder est pour eux un hobby très distrayant. En troisième lieu, le manque d'argent... vouloir quelques chose tout en étant endetter c'est frustrant, donc il ne reste plus qu'à se servir. Je ne pense pas que ce genre de personnes soient nombreuses mais elles doivent bien exister... et enfin en quatrième raison, il y a cette histoire des personnes âgées aux faibles revenus qui préfèrent se faire choper pour chapardage et finir en prison qu'être à la rue (mais celle là, je ne sais pas du tout si c'est vrai ou pas...).

 

 

Avant de commencer mon histoire, il faut rappeler à nos lecteurs qu'au Japon, il y a des caméras partout, vraiment partout... elles sont surtout là pour dissuader des vols en sachant qu'une très grande majorité d'entres elles n'enregistrent pas. Voir même, ne fonctionnent pas.

A noter que dans les combinis, les supérettes ouvertes 24h/24, 7j/7 les chapardeurs sont vite repérés et identifiés. Le staff les laissant faire leurs petites affaires puis comme dans 90% des cas, vont revenir faire leur larcin, et là l'employé reconnaissant le visage du voleur, appellera la police qui le cueillera assez rapidement après X vols.

 

 

Bon, on y est, vous êtes prêts ? Pendant un jour de travaille en plein été ardent, j'entends le bruit de l'alarme à la porte de sortie. Cette alarme se déclenchant très facilement, je ne prête guère attention, et puis je vois mon "petit chef" tenir par le col un jeune âgé entre 15-20 ans en sueur et le pousse jusqu'à l'arrière salle. Là une vive conversion commence, je n'entends pas ce qu'ils disent, ne comprenant pas au début ce qui'il se passait. Ensuite, le petit chef, se saisi du téléphone et appel sa mère qui est en plein travail... il explique alors que son fils a été pris la main dans le sac...et là elle lui répond qu'elle est trop occupée, qu'elle n'a pas le temps de s'occuper de ça (la vache). De ce fait, mon boss se saisi d'une calculette, il comptabilise le montant de ce qu'il a volé...ce sont des petits jouets Star Wars pour (je crois) une dizaine d'euros.

 

 

Et là, voila ce qu'il va proposer au jeune, il prend donc la calculette, tape le total du montant volé et le multiplie par 30 ! (on va dire que c'était pour un montant de 12 euros, donc, il lui réclame 360 euros) Et voici ce qu'il propose au jeune. Soit il lui donne de suite "360" euros soit il appelle la police. Le jeune pris dans le sac choisi évidemment de payer. Alors, mon chef garde sa carte d'identité, et ses coordonnées puis le laisse partir. Il reviendra quelques minutes plus tard payer... Mon boss termina pour lui faire la morale et il le laissa partir...

 

 

Voilà, donc cette histoire, je suis presque sûr que cette méthode est illégale, et qu'évidemment en France, ça serait impensable ! Mais ce qui est intéressant de voir c'est que le jeune est prêt à payer que d'avoir à faire aux flics et qu'en contre partie le magasin récupère une coquette somme d'argent pour dédommager le temps perdu (ça a bien durée en tout une bonne heure).

A noter pour finir, qu'il est vrai qu'il y avait très fréquemment de petits larcins dans ce magasin car il y a beaucoup de petites choses et plus c'est petit, plus c'est facile, tenant à laisser tomber dans sa poche....et ce pauvre bougre, au final, n'aurait-il pas payé pour tous les petits voleurs qui n'ont pas été pris ?

 

 

En tout cas, pour ma part, JAMAIS, JAMAIS je ne tenterais quoi que ce soit car, je n'ai aucune envie de tester les prisons japonaises même si cela ferait de bons articles pour le blog ! ;)

Published by Japon Weird - dans Japon culturel-société
commenter cet article
27 avril 2015 1 27 /04 /avril /2015 22:44

Bonsoir, je vais vous lister ici, le classement de l'intérêt des ethnies aux yeux des japonais, du plus respecté au plus dénigré :

 

 

- 1/ les japonais

- 2/ Les asiatiques qui ressemblent à des japonais

- 3/ Les "halfs" japonais (métisses)

- 4/ Les blancs (peu importe d'où, oui, oui même les américains)

- 5/ Les turques (une longue histoire d'Amour, j'expliquerai plus tard)

- 6/ Le reste des éthnies (Les latinos, les indiens, les amérindiens, les autres asiatiques, les arabes, etc.)

- 7/ Les blacks

- 8/ Les iraniens (=mafia ?)

- 9/ Les coréens

- 10/ Les chinois (les sous-hommes)

Le ranking des éthnies aux yeux des japonais
Published by Japon Weird - dans Japon culturel-société
commenter cet article
12 novembre 2014 3 12 /11 /novembre /2014 18:35

J'ai décidé en 2008 de quitter le Japon car mon épouse devait arrêter de travailler car elle était enceinte. Je pensais naturellement qu'elle aurait droit à des indemnités journalières mais en faîtes, elle avait droit à ... rien.

Ne pouvant rester dans notre appartement au loyer trop onéreux avec un seul salaire, on aurait pu revenir vivre chez les beaux parents en attendant que mon épouse puisse reprendre son travail (0 revenu jusqu'à son retour).

A ce moment là, j'ai donc décidé de faire, comme toute personne éduquée la liste des pour et des contre.

 

Voici en gros ce que ça donnait :

 

/ ! \ Remarque cette liste n'est peut-être pas complète, et elle est très personnelle, chacun dans mon cas peut en faire une autre complètement différente, elle est juste à titre informatif. 

 

* LES POINTS POSITIFS :

 

  1. - les femmes japonaises, je suis ultra fan
  2. - le sexe facile
  3. - les raamens
  4. - les combinis
  5. - les pains japonais
  6. - les sushis
  7. - pas besoin de conduire
  8. - les trains
  9. - les supermarchés
  10. - l'électroménager japonais
  11. - les toilettes japonaises
  12. - la climatisation partout
  13. - le poisson frais
  14. - le baseball japonais
  15. - le sumô
  16. - les matsuri
  17. - les parcs d'attraction
  18. - le réseau internet et mobile japonais
  19. - la facilité d'achat d'une petite maison à crédit (à vie?)
  20. - être proche de ma belle-famille (si, si, c'est un point positif)
  21. - pas ou peu de cailleras
  22. - l'ambiance au travail, on est là pour bosser pas pour s'entretuer
  23. - pratique
  24. - la liberté de s'habiller comme on veut
  25. - gyûdon
  26. - les bentos
  27. - tout est ouvert le dimanche
  28. - les games centers
  29. - les distributeurs de boisson

 

* LES POINTS NEGATIFS :

 

  1. - je suis marié
  2. - le prix de l'éducation des enfants
  3. - les services de santé japonais déplorables
  4. - les typhons
  5. - la chaleur en été
  6. - les cafards
  7. - noël sans la famille
  8. - la sécurité de certains bâtiments sans issu de secours
  9. - les heures au travail (minimum 10h par jour)
  10. - pas ou très peu de vacances
  11. - le prix des loyers
  12. - le prix des transports en commun
  13. - la pédophilie
  14. - pas d'hypermarché
  15. - l'hadopi japonais
  16. - le prix de l'alimentation
  17. - pas ou peu de jeux vidéos occidentaux
  18. - croiser dans la rue des milliers de gens qui tirent la gueule
  19. - les suicides
  20. - les clochards dans un état déplorable
  21. - le manque global de verdure
  22. - pas de terrain de sport de rugby accessible au commun des mortels
  23. - le rugby un sport déprimant au Japon
  24. - la radioactivité
  25. - route trop étroites
  26. - pas ou peu de pistes cyclables
  27. - le japonais n'est pas un bon conducteur
  28. - la censure pornographique
  29. - difficulté de trouver des pillules contraceptives 

 

Je compléterai plus tard. Bref, vous l'avez compris, je pense que si on ne veut pas avoir d'enfant, le Japon est un pays merveilleux mais dès que l'on veut monter une famille la France est bien plus accueillante.

Published by Japon Weird - dans Japon culturel-société
commenter cet article
9 novembre 2014 7 09 /11 /novembre /2014 19:20

L'affaire Julien Blanc

Alors, en quelques mots, Julien Blanc est un suisse professeur en "séduction" qui a choisi le Japon pour promouvoir ses services... le tout argumenté par cette vidéo promotionnelle pour prouver son "talent".



Manque de pot pour lui, la vidéo est devenue virale et par ce fait, il est devenu "persona non grata" en Australie et dans plusieurs autres pays... même si on n'a pas de nouvelle du Japon...



Mais alors pourquoi tout ce bruit ?! Car le monsieur montre qu'en forçant la "victime", elle se laisse faire même s'il ne parle pas un mot du langage de ces autochtones peu farouches...



N'étant pas journaliste, je vais vous laisser faire des recherches, si le sujet, vous intéresse, je vais juste me contenter de donner mon avis "éclairé".



Pour commencer, il a raison, dans tous les pays occidentaux, avec ce genre d'approche en boîte, ou ailleurs, il se ferait violenter par la fille, par un témoin, un videur ou au pire par la Police... pas au Japon, pourquoi ?!



C'est très simple, car les japonaises ne crient pas ou ne se défendent pas quand elles sont agressées de la sorte.



Bien sûr, avec les japonaises c'est facile, elles sont timides (au premiers abords seulement) et donc si elles se font agresser, peu réagissent, préférant souvent subir que réagir... c'est malheureux mais c'est par cette technique que beaucoup de filles ont pu avoir la vie sauvent après avoir été violées (très souvent mineures)... car si elles criaient, ou les dénonçaient, les violeurs ne les laisseraient sûrement pas partir... mais d'un autre côté, évidemment ça encourage les délinquants sexuels (souvent des mâles d'âge mûr).



Je ne sais pas si ce "dragueur" professionnel est au courant de ce point culturel, bref, il en profite au maximum.



De plus, de nombreuses filles qui sortent la nuit, n'attendent que ça... elles cherchent un mâle, pas forcément étranger, mais elles essayent avant tout de sortir de leurs morosités, de leurs dépressions, ou tout simplement elles veulent s'amuser... Et mine de rien, certaines, adorent ça (quoi de mal là dedans alors ?).



N'oublions pas aussi que globalement les japonaises couchent très rapidement pour faire plaisir à l'étranger croyant que c'est normal dans la culture des occidentaux... ce qui évidemment est contre toute logique des principes des femmes occidentales.



Mais comme, il y a peu d'informations sur ces problèmes, de nombreux occidentaux en profitent et seules (en majorité) les japonaises célibataires ayant vécues ou séjournées dans un pays occidental sait de quoi s'attendre et se rebellera...



Donc, personnellement ce qui me choc le plus c'est qu'il semble avoir beaucoup de clients... parce que draguer au Japon, c'est ultra facile alors payer pour emballer, ça me fait halluciner ! Il y a des centaines de milliers de japonaises qui n'attendent que cela...



Il y a des milliers de Julien Blanc au Japon... et depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, c'est ultra connu, par la police, le gouvernement, etc. ! Alors pourquoi être scandalisé juste maintenant ?!



Ce qu'il faudrait, comme je l'ai toujours dis, c'est que les japonaises soient "éduquées" par des documentaires, des fascicules ou je ne sais quoi, de comment une femme doit réagir et se défendre dans de telles circonstances...



Mais l'Etat japonais s'en moque complètement, et ils ne voudront jamais que les femmes japonaises s'émancipent car oui, les japonaises n'ont jamais fait leur révolution sexuelle.



Eh oui, le problème est bien plus profond et compliqué même s'il est vrai que l'affaire Julien Blanc pourrait aider à faire comprendre à quelques japonaises qu'il faut réagir lors d'agressions sexuelles. Même si ce n'est qu'un petit caillou dans l'océan du sexisme... la prise de conscience doit se faire et nécessite de nombreux moyens ! Internet en est peut-être la solution ! Libérez-vous les filles !


Published by Japon Weird - dans Nippon Sexe
commenter cet article
17 septembre 2014 3 17 /09 /septembre /2014 17:19

Comme vous le savez peut-être, je suis un aficionados de baseball japonais et tout particulièrement, je suis l'équipe d'Osaka : les Hanshin Tigers.

 

De ce fait, utilisateur de facebook, j'ai rejoins une communauté de fans de cette équipe.

Ca m'arrive de temps en temps d'avoir des requêtes de japonais pour devenir "ami" sur facebook. En effet, il ne doit pas y avoir beaucoup de fans "blancs" parlant japonais...

 

Bref, un beau jour, je reçois une demande d'ami sur fessebouk et je l'accepte sans trop vérifier l'identité de la personne. Croyant d'abord que c'est un homme voyant des photos d'un joueur professionnel des Tgers partout sur sa page...

Mais en réalité, non, c'est une fille, elle a 19 ans, habite Osaka... Elle me demande mon compte "line" pour discuter avec elle de temps en temps, no soucy jusque là...

 

Pas de nouvelle pendant une semaine puis, je reçois une pièce jointe. Je suppose donc qu'elle ne m'a pas oublié... j'ouvre...et je vois... un sexe de fille poilu...

Intrigué, pensant que son compte fut piraté ou je ne sais quoi, je lui pose 2-3 questions clefs... et non, non, ce n'était pas un "fake"... la fille sachant mon âge, que j'ai 34 ans et 3 enfants m'a envoyé gratuitement une photo de sa chatte sans prévenir, rien.

 

Finalement, après qu'elle m'ait envoyé la photo de son visage, j'ai compris que c'était une fille obèse en soif de....

Le pire, c'est que j'avais déjà "subi" un cas similaire il y a quelques années de cela, mais à cette époque je n'étais pas marié....

 

Après des dizaines de message "montre moi ta b*." je l'ai évidemment bloqué de line et supprimé de facebook...

 

Ma question est : "est-ce normal et envisageable en France ?"

Personnellement, je n'avais jamais vu ça...

Hanshin

Hanshin

Published by Japon Weird - dans Nippon Sexe
commenter cet article
14 novembre 2013 4 14 /11 /novembre /2013 09:07

Jusqu'à maintenant, nous avions surtout parlé des filles, car il faut vous l'avouer, je suis plus attiré par les filles que par les mecs... surtout en plus s'ils sont japonais, ils ont vraiment parfois des têtes trop bizarres... passons.

 

Je vais vous raconter dans ces quelques phrases comment se déroule la vie sexuelle du japonais de 7 à 77 ans. De son éducation sexuelle jusqu'à son grand âge... et je vous assure, ce n'est pas beau à voir.

Comme d'habitude, je vais généraliser, tout le monde à eu une expérience différente de la chose, mais globalement, je ne dois pas être très loin de l'archétype japonais de base.

 

* L'enfance

 

Comme tout enfant de pays civilisé, Tarô (un petit japonais lambda) va à l'école. Et c'est là qu'il va tout apprendre.

Certes comme en France, il y a des cours d'éducation sexuelle même si les garçons et les filles sont séparés pour l'occasion, ils sont bien là. Mais sont-ils vraiment pertinents ? Comme en France, on n'y apprend pas grand chose... et on en rigole beaucoup.

Heureusement, pour cela il y a les copains... il y a toujours le grand frère d'un pote qui lui a prêté son magazine pornographique... ou qui a acheté le dernier magazine manga avec ses "gurabia idols" (gravure idol), ses adolescentes en maillot de bain à grosse poitrine qui font la joie des ados et de leurs mouchoirs... 

 

bishomen00.jpg

* Un magazine osé mais pas tant que ça, car au final à part des filles en maillot de bain, y a rien d'autre... C'est un peu mieux que la Redoute et encore...


Mais peu importe le support, on n'y verra qu'au mieux des têtons, pas de sexe, même dans les magazines pornographiques où ils sont mosaïqués.

Il y a toujours ceux "qui savent", eux vous racontent des choses, des choses, des choses... mais finalement ça reste vague... très vague.

Et puis, Tarô, comme la plupart des jeunes, ne traînent pas avec les filles, il préfère s'intéresser au soccer (football) et à la musique...

 

 

* L'adolescence

 

Autant chez les filles, ça les travaille, autant chez les garçons, pour une grande majorité d'entre eux, ils s'en moquent... Avoir une copine c'est un poids ! Ce poids vous empêchera de sortir avec vos potes et pour beaucoup, c'est intolérable !!!

La majorité d'entre eux se satisferont amplement de la masturbation grace aux magazines et à internet mais surtout grace à l'imagination. Car oui, ne sachant pas à quoi ressemble le sexe d'une fille cela devient complètement une "entité mysthique". Quelques chose d'inaccessible au commun des mortels...

 

Parfois, les plus courageux d'entre eux sortiront avec des filles mais cela restera très soft et le "baiser" sera l'aboutissement à des mois de relation et de travail... peu de garçon veulent s'investir autant pour en arriver là.

Je ne dis pas qu'il n'y a pas de sexe chez les adolescents, non, mais cela reste exceptionnel et concerne majoritairement les mauvais garçons, les mauvaises filles, ceux-là même que vos parents vous interdisent de fréquenter...

Assez parlé de toute façon, il faut passer l'examen de rentrée à l'université, on n'a pas le temps de penser à des choses futiles...

 

 

* L'étudiant

 

C'est en entrant à l'université ue les choses évoluent, en effet, là où au lycée on n'avait pas le temps à cause des clubs, des hobbies et des études... à l'université on en à beaucoup ! Et beaucoup d'entre eux s'ennuient... qui dit ennuie dit sexe et alcool, c'est bien connu ! 

De nombreux garçons vont découvrir le sexe part...ennuie... ils auront le temps de fréquenter des filles qui sont très contentes de les acceuillir. Mais globalement, ça ne va jamais très loin, ça flirt, ça a des rapports sexuels à la va vite mais c'est rarement de l'Amour. C'est ringard l'Amour.

 

 

* Le jeune actif

 

Voila, les quatre années d'université sont terminées, ses quatre années de débauche sont pour beaucoup les seules années où l'homme japonais sera vraiment libre de faire ce qu'il veut...

Maintenant, il faut être sérieux et s'aligner dans les rangs et bosser. 

Comme on rentre vers 23-24 ans dans une entreprise au plus bas de l'échelle cela prend énormément de temps avant de ravoir du temps libre.

En effet, les jeunes employés doivent arriver plus tôt pour rester plus tard, ils devront réaliser des tâches qui leur sont réservés... (ménage, préparer le café, faire le service, préparer les réunions, les photocopies...) et forcément après le boulot vers 20h ~ 21h direction aux nomikai, ces beuveries après le travail...

Donc, peu de temps à consacrer à la recherche d'une compagne... Le mieux et avec beaucoup de chance, la collègue de travail sera intéressée par vous et vice et verca... et c'est globalement que dans ce cas là où les couples se forment...

 

 

* Le trentenaire

 

Le temps passe, le travail au boulot se stabilise, il est temps de penser à l'avenir ! Surtout que la famille, les amis, la pression sociale vous pousse à vous caser. Alors Tarô essaye de reprendre contact avec des filles fréquentées au lycée, à l'univercité, aux clubs, etc. puis si ça ne marche pas, il essaye de draguer une collègue ou encore demander un coup de pouce à ses amis où à sa famille qui organiseront pour lui des rencontres arrangées, etc.

Généralement, il trouvera assez rapidement l'âme soeur et fondra une famille.

A noter par contre, que rarement la femme cherchera à prendre plaisir dans les rapports sexuels, ils coucheront une ou deux fois par mois pour procréer mais sans plus. Coucher est plus un devoir conjugal qu'un plaisir.


Dès que le nombre désiré d'enfants est arrivé, on en arrête là et pour beaucoup de couples, ils ne feront plus jamais l'Amour ensemble de leur vie

Le temps passe, les enfants grandissent et bobonne vieillit...

 

 

* Le middle age, là où tout commence

 

Arrivé à 45-50 ans, c'est là où commence réellement la vie sexuelle d'un japoonais. En effet, jusqu'à maintenant, le sexe était un passe temps voir un devoir maintenant, il va devenir un besoin fondamental.

Le temps a passé, le japonais stagne dans son travail, il a fait le tour de la question, il sait qu'il n'évoluera plus. Bobonne est toujours bien gentille mais il s'ennuie à la maison. Les enfants rentrent de moins en noins à la maison...

 

Bref, il faut faire quelques chose. Il y a trois grosses activités extra-professionnelles qui vont se proposer à eux :

1/ Le pachinko, ce flipper verticale qui fait tomber des billes qui seront échangés contre des lots ou de l'argent à la fin de la journée.

2/ La beuverie avec les copains, mine de rien, ça fait passer le temps... surtout les nuits.

3/ Le sexe, la maîtresse ou la prostituée égueillera votre vie de minable.

 

Tout dépend de la taille de sa bourse, si vous êtes "riches", une jeune maîtresse à entretenir c'est toujours sympa et ça apporte beaucoup de piments dans une vie. 

Si vous en avez un peu moins, les prostituées seront là pour vous soulager de temps en temps...

Par contre, si vous n'en avez pas beaucoup, les dvds, magazines, soaplands ou autres objets sexuels seront là pour vous soulager...

Le plaisir sexuel et le plaisir de "posséder" une fille sont des éléments importants à un homme japonais mûre pour contenter son égo.

 

bishomen01.jpg

* Le marché du sexe au Japon est effroyble, il est le plus grand au Monde.

 

* Pourquoi ?

 

Avec l'âge vient les remords, beaucoup de japonais sont déçus de la vie qu'ils ont mené et la majorité d'entre eux pensent qu'ils n'ont pas assez profité de leur jeunesse. C'est pour cela qu'ils sont poussés par le vice de la luxure afin de combler ce manque. De plus, ils sentent que leur corps changent, ils veulent donc en profiter pendant qu'ils le peuvent encore. 

Pour l'anecdote, c'est grace à l'arrivée du viagra au Japon en 1999 que la pillule y fut légaliser... (misère...)

 

Cette crise sexuelle des plus de 50 ans est un réel maux de la société japonaise. Le Japon ne peut pas se passer du commerce du sexe et c'est une vraie aberration de voir que le gouvernement interdise la prostitution, et censure les vidéos pornographiques. C'est complétement aberrant ! 

Je suis sûre que toutes ces interdictions poussent à la dérive et c'est à cause de cette politique que beaucoup d'hommes se tournent vers le masochisme, la perversion voir même le viole et la pédophilie.

 

 

* Pour résumer :


10-16 ans = les hommes s'en moquent du sexe opposé

16 à 20 ans = les hormones les travaillent mais ils n'ont pas le temps

20 à 24 ans = premiers émoits sexuels pour le fun

24 à 30 ans = pas le temps, le travail avant tout.

30 à 45-50 ans = faut faire des enfants, c'est un devoir mais le sexe c'est plus une corvée qu'un réel désir

50 ans et plus = j'ai besoin de sexe, le sexe c'est tout ce qu'il me reste... 

Published by Japon Weird - dans Nippon Sexe
commenter cet article
13 novembre 2013 3 13 /11 /novembre /2013 12:46

 

Le Japon Weird is back !! 

Published by Japon Weird - dans Nippon Sexe
commenter cet article
30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 17:17

 

 

 

Je ne connaissais pas du tout l'environnement carcéral japonais avant d'avoir vu ce reportage très intéressant. Donc, hélas, je n'ai pas d'anecdote à ce sujet.

 

Je voudrais juste discuter avec vous de mon ressentiment après le visionnage de cette vidéo.

 

Même si la vidéo date de 2000, je ne pense pas que cela a beaucoup changé depuis... surtout au vu de la lente vitesse d'évolution des administrations nippones (ref. : la Police).

 

Ce qui m'a frappé avant tout, c'est le principe d'enfermer psychologiquement le prisonnier dans une bulle 24h/24. Tout y est programmé pour qu'il n'ait à penser le moins possible. Son esprit doit être occupé à chaque instant pour qu'il soit le plus docile possible.

 

Comme il est bien expliqué par les deux témoignages, ce qui est le plus dur, c'est l'isolement et le manque d'échanges de communications entre le prisonnier et le Monde.

 

En effet, tout y est étudié pour protéger au maximum le prisonnier et ses geôliers, en les abrutissants de règles, de codes et en les menant à la baguette (ahahahah).

 

Certes, les faire marcher en ligne, en rang, les bras levés en rythme, donne une impression de rigueur militaire, mais cela va plus loin, c'est l'intégrité humaine qui est visée, ces prisonniers ne sont plus considérés comme Homme, on leur privent de tous leurs droits.

 

* La sécurité oui, mais doit on les abrutir pour autant ?

 

Évidemment, tout le Monde dira que c'est mieux de les voir marcher en rang que de les voir jouer à la playstation (sic). Mais, l'Homme doit il tolérer d'être manipulé à ce point, que tout leur soit dicté ET surtout qu'il est impossible de discuter ou de refuser une directive.

 

N'oubliez pas non plus qu'au Japon, la peine de mort y est pratiquée (même le 25 décembre) et que des français ont 2, 4 ans de prison pour avoir apporté illégalement 400 grammes de marijuana. Alors que le pays est envahi par la prostitution, la drogue dure et des trafiques en tout genre, qui sont bien plus grave et peu (voir pas) réprimendés. 

 

Bref, l'être humain, peu importe ce qu'il a fait, il doit être au minimum traiter comme tel et les prisons japonaises ne respecte pas la dignité humaine.

 

Je suis contre le système français qui est trop laxiste et contre le système japonais qui est trop stricte.

 

N'existe t'il pas un juste milieu ????


Published by Japon Weird - dans Japon culturel-société
commenter cet article

Présentation

  • : Japon Weird
  • Japon Weird
  • : Le Japon, le pays de tous les extrêmes. Venez découvrir la face cachée de ce pays pas aussi propre ni si paradisiaque que l'on veut bien nous faire croire...
  • Contact